Dans le cadre de son baromètre mensuel de la confiance des ménages, l’Insee interroge les Français sur l’opportunité d’épargner, ou non. Jamais, depuis 3 ans, ils n’ont été aussi nombreux à affirmer que c’est le « bon moment » pour épargner.

« Dans la situation économique actuelle, pensez-vous que ce soit le bon moment pour épargner ? » Cette question, l’Insee la pose chaque mois à un panel de 2 000 Français dans le cadre de son enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages. En ce mois d’août, 56% des sondés ont répondu « oui » (1).

Un pourcentage de réponses positives que l’Insee n’avait plus enregistré depuis le mois d’avril 2015. Ces trois dernières années, les Français sondés se sont le plus souvent montrés sceptiques quant à l’intérêt d’épargner, probablement à cause des taux bas.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

L'heure de l'embellie ? Pas sûr. Concernant leur situation financière personnelle, les sondés restent globalement pessimistes. Le solde d’opinion concernant l’évolution de leur situation financière reste négatif (-11), tout comme l’indicateur de la capacité d’épargne future (-4). En résumé, en cette fin d'été, les Français pensent qu’il est opportun d’épargner pour aller au devant d’éventuelles difficultés financières.

(1) L’Insee ne publie que des soldes d’opinion, de +12 pour d’opportunité d’épargner. Toutefois, à cette question, les choix disponibles ne sont que « oui » (certainement ou peut-être) et « non » (certainement ou peut-être), ce qui permet de deviner le pourcentage de réponses positives.