Le moral des ménages est au plus haut depuis 15 mois. Ils sont très nombreux à vouloir faire de gros achats dans les semaines à venir en puisant dans leur Livret A. Vous aussi ?

Ce n’est pas l’élimination des Bleus dès les huitièmes de finale de l’Euro de foot face à la Suisse qui devrait changer la donne. Le moral des Français est au plus haut depuis 15 mois. C’est ce que révèle l’Insee qui a dévoilé mardi matin ses données de juin.

Dans le détail, l'indicateur qui reflète la confiance des ménages dans la situation économique passe au-dessus de sa moyenne de longue période qui est de 100 pour atteindre 102 points, en hausse de 4 points sur un mois. La levée de nombreuses restrictions sanitaires (fin du couvre-feu, réouverture des restaurants…) a semble-t-il joué à plein.

De gros achats en perspective

Ainsi, en juin, le nombre de ménages qui se montrent optimistes sur leur situation financière future grimpe de 6 points, à un niveau inédit depuis juin 2007. Résultat, ils sont beaucoup plus nombreux (+ 10 points) à juger opportun de faire des achats importants, un niveau là-aussi inégalé depuis février 2018, souligne l’Insee.

Une bonne nouvelle pour l’économie et donc pour les commerçants à la veille des soldes d'été. Les ménages sont prêts à déconfiner une partie de la surépargne accumulée depuis mars 2020 : 165 milliards d’euros selon les statistiques de la Banque de France. Le Livret A, le placement préféré des Français, a par exemple connu un succès historique l’an dernier avec une collecte de 26 milliards d’euros. Et le phénomène se poursuit encore depuis janvier avec 20,7 milliards d'euros de plus placés sur le Livret A et son jumeau le LDDS.

Pourtant cette épargne réglementée traverse une mauvaise passe avec un rendement de seulement 0,5%. Or, dans le même temps, la hausse des prix a atteint 1,4% en mai. Résultat, le rendement réel est négatif : vous perdez donc un peu de pouvoir d’achat en laissant votre argent sur le Livret A, et même davantage avec les économies laissées sur le compte courant. « Avec la réouverture des bars et des restaurants ainsi qu'avec les vacances estivales, le Livret A devrait enregistrer dans les prochains mois un reflux assez logique, après une première partie de l'année exceptionnelle », explique l'économiste Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne.

Livret A : la double peine pour vos économies

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 10 contrats comparés

La carte bancaire chauffe

Bercy constate d'ailleurs que les Français ont déjà commencé à faire chauffer leur carte bancaire. La semaine du 7 juin, les paiements par CB ont ainsi grimpé de 19% par rapport à la même période de 2019. Des hausses de 13 et 16% avaient aussi été enregistrées les semaines précédentes. Et ce sont les produits électroniques, électriques et informatiques qui jusqu’ici ont le plus profité de ces dépenses.

La perception des ménages sur la situation économique de l’année à venir est en forte hausse (+8 points) et les craintes concernant l'évolution du chômage reculent très fortement (-19 points). C'est le « plus bas niveau depuis le début de la crise sanitaire », d’après l'Insee. Cependant, la part des ménages jugeant opportun d'épargner, bien qu’en recul de 4 points, reste « très au-dessus de sa moyenne », selon l'Insee. Les Français jouent donc toujours les fourmis malgré un léger déconfinement de leur côté cigale...

Ces 5 placements sans risque qui rapportent jusqu'à 5 fois plus que le Livret A