Impôt sur le revenu ou impôts locaux : la rentrée pourrait rimer avec nouveautés. Voici 4 dates clés à avoir en tête pour gérer au mieux vos prélèvements fiscaux.

1er septembre : changement de taux de prélèvement à la source

Suite à la déclaration de revenus effectuée au printemps 2020, votre taux de prélèvement à la source est susceptible d’être modifié ce mois-ci. C’est le cas si vos ressources ont évolué (à la baisse ou à la hausse) en 2019 par rapport à 2018, le nouveau taux étant calculé sur la base des revenus 2019 déclarés au printemps dernier.

Le taux de prélèvement à la source applicable à vos revenus ou pensions à partir du 1er septembre 2020 est déjà visible dans la rubrique « Prélèvement à la source » de votre espace personnel sur le site impots.gouv.fr (un historique est aussi disponible en cliquant sur « Consulter vos taux »). Il a été transmis automatiquement courant août ou septembre à votre employeur, caisse de retraite ou autre organisme collecteur. Si vous êtes concerné par un nouveau taux, celui-ci aura surtout une conséquence visible à la fin du mois, lorsque vous toucherez votre salaire ou votre pension. En effet, son montant sera minoré ou majoré en fonction de l’augmentation ou de la diminution du taux.

Une exception toutefois ! Si vous avez signalé un changement majeur de situation financière depuis janvier 2020, conduisant à une révision de votre taux de prélèvement à la source (baisse significative de revenus, disparition de revenus fonciers, etc.), le taux révisé continuera à s’appliquer jusqu’en décembre 2020, il n’y aura pas de changement en septembre.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Notez enfin que c’est également ce mois-ci que sera actualisé de façon automatique le montant de l’acompte d’impôt sur le revenu, prélevé mensuellement ou trimestriellement, pour les revenus autres que salaires ou pensions (revenus fonciers pour les propriétaires bailleurs, revenus des indépendants, pension alimentaire pour les contribuables qui en reçoivent une…).

25 septembre : premier prélèvement pour le solde de l'impôt sur les revenus 2019

Vous avez été prélevé à la source toute l’année 2019 sur vos revenus mais la provision ainsi effectuée n’était pas suffisante au vu de votre déclaration du printemps dernier. Résultat : vous devez encore de l’argent aux impôts. Ce solde, qui vous a été signifié via l’avis d’imposition reçu cet été, doit être payé avant le 16 septembre. Pour les contribuables ayant choisi le prélèvement automatique, si le montant du solde est inférieur ou égal à 300 euros, il aura lieu le 25 septembre. Si le montant est supérieur à 300 euros, le solde sera prélevé sur votre compte en 4 fois (en septembre, octobre, novembre et décembre).

Lire aussi : Avis d'impôt sur le revenu : ce qu'il faut savoir pour le décrypter

30 septembre : date limite d'option pour la trimestrialisation des acomptes pour 2021

Par défaut, le prélèvement des acomptes d’impôt (pour les revenus non prélevés à la source : revenus fonciers des propriétaires bailleurs et revenus des indépendants) est effectué mensuellement, le 15 de chaque mois. Toutefois, vous pouvez choisir de passer à un règlement trimestriel (prélèvements les 15 février, 15 mai, 15 août et 15 novembre). Cette option doit cependant être validée avant le 30 septembre pour s’appliquer à partir du 1er janvier 2021. Pour cela, il faut se rendre dans la rubrique « Prélèvement à la source » puis cocher « Trimestrialiser vos acomptes sur vos revenus fonciers, indépendants (BIC, BNC, BA) ».

30 septembre : date limite pour adhérer au prélèvement à échéance de la taxe foncière

Vous avez peur d’oublier de régler votre taxe foncière à temps mi-octobre ? Le fisc propose d’opter pour le prélèvement à échéance. En adhérant à ce service (gratuit évidemment), le montant de l’impôt local sera prélevé automatiquement sur votre compte 10 jours après la date limite de paiement. Plus besoin d’effectuer un virement bancaire, ou d’envoyer un chèque ou un TIP SEPA à l’administration fiscale. En revanche, il faut activer cette option avant le 30 septembre pour en bénéficier dès cette année. Pour cela, rendez-vous dans votre espace personnel sur impots.gouv.fr puis dans la rubrique « Paiements » et cliquez sur « Adhérer au prélèvement pour le paiement de mes impôts (taxe d'habitation, taxe foncière) ».