EDF a annoncé vendredi qu'il allait cesser de demander la coupure de l'électricité pour ses clients particuliers en situation d'impayés. Une nouveauté qui va s'appliquer toute l'année et non plus seulement durant la trêve hivernale.

A la place, le groupe demandera, à partir du 1er avril 2022, une limitation de puissance à 1 kVA, permettant d'avoir accès à des usages essentiels tels que le fonctionnement du réfrigérateur ou la recharge d'appareils électriques. « Cette mesure (...) s'appliquera dans tous les cas, sauf s'il existe une impossibilité physique ou technique de limiter la puissance de l'alimentation électrique du logement », a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient deux jours après que le Médiateur national de l'énergie a pris position pour un droit d'accès minimal à l'électricité pour les foyers les plus précaires, et alors que les prix de l'énergie ont flambé au cours des derniers mois sur fond de reprise économique mondiale.

Coupures réduites d'un tiers en 5 ans

« Sans électricité, pas de lumière, pas de chauffage, pas d'accès à internet, ni au téléphone. Il n'est pas acceptable, dans un pays comme la France, que des foyers puissent se retrouver dans une telle situation de précarité et de pauvreté, » avait plaidé Olivier Challan Belval.

EDF souligne qu'il privilégie déjà, depuis quelques années, la limitation de puissance à la demande de coupure d'électricité. Selon le groupe, ce choix a permis de réduire d'un tiers le nombre de coupures en cinq ans.

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

En France, le gouvernement a récemment annoncé des mesures face à la hausse des cours de l'énergie, qui touche l'Europe entière : un chèque de 100 euros supplémentaires pour les ménages précaires, gel de l'augmentation du prix du gaz et limitation de celle du tarif de l'électricité.

Réduisez votre facture d'énergie