psa
Plan du site Rechercher

Netflix : son action en bourse a bondi de 4150% en 10 ans

Netflix

L’action Netflix a été la plus performante des 10 dernières années, d’après la rétrospective dressée par le Nasdaq. Et pour cause, depuis le 31 décembre 2009, son cours boursier s’est envolé de… 4150%.

Les investisseurs historiques de Netflix ont été bien inspirés. D’après le palmarès dressé le 20 décembre dernier par le Nasdaq, l’une des principales bourses mondiales, l’action de la plateforme américaine de diffusion de films et de séries a bondi de 4150% en 10 ans ! Autrement dit, son cours boursier a été multiplié par près de 42 depuis fin 2009. Alors qu’elle s’échangeait moins de 8 dollars sur le Nasdaq en décembre 2009, l’action Netflix est désormais valorisée plus de 320 dollars. Colossal ! Car, en comparaison, dans le même temps, le S&P 500 - son indice de référence qui prend en compte les 500 plus grandes entreprises cotées sur les bourses américaines - n’a lui progressé « que » de 190%.

En France, sur la même période, les sociétés championnes du CAC 40 sont également très loin de rivaliser avec Netflix. Depuis fin décembre 2009, Kering et LVMH, les meilleures valeurs du luxe, ont bondi de respectivement 660% et 520%. Côté industrie, Safran et Dassault System ont progressé de respectivement 890% et 640%. De très bonnes performances, certes, mais très loin de celles de Netflix.

Rappelons toutefois qu’avant de trouver son public, Netflix s’est longtemps cherchée. Initialement, cette entreprise spécialisée dans la vidéo à la demande était un loueur de DVD aux Etats-Unis… Introduite en bourse en 2002 au prix de 15 dollars par titre, Netflix comptait alors 600 000 utilisateurs. Ce n’est qu’en 2007 que la société a pris véritablement le tournant du numérique et lancé une plateforme de vidéos en ligne. A l'époque, son cours boursier est alors tombé à 4 dollars…

Aujourd’hui, Netflix représente quelque 150 millions d’abonnés dans 190 pays. En France, Netflix compte 5 millions d’utilisateurs soit 65,5% des consommateurs de vidéos à la demande, d’après une récente étude du CNC.

Partager cet article :

© MoneyVox / MEF / Décembre 2019

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox