La néobanque pour les professionnels Shine annonce ce jour avoir obtenu l’agrément d’établissement de paiement. Cela va lui permettre de lancer de nouveaux services

Lancée en 2018, rachetée en 2020 par la Société Générale, et forte de 100 000 clients revendiqués, Shine s’installe progressivement dans l’univers des néobanques pour les professionnels. Un univers déjà bien peuplé ! Anytime, Qonto, manager.one, Sogexia, Memo Bank, Blank ou encore Prismea… les offres de compte dématérialisé pour les TPE, PME et indépendants sont nombreuses. Dans ce contexte, l’enjeu crucial pour ces jeunes acteurs est de se démarquer de la concurrence, ce qui passe par le lancement de nouveaux services.

Mais pour ce faire, les néobanques doivent se confronter au carcan réglementaire afin d’obtenir les autorisations nécessaires auprès des instances de contrôle. C’est ce que vient de faire Shine qui annonce ce 1er septembre être désormais agréée en tant qu’établissement de paiement par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution. « Nous poursuivons nos efforts pour créer un compte pro qui soit le meilleur copilote des entrepreneurs. C’est une étape importante pour nous comme pour nos clients », souligne son président Nicolas Reboud.

Le dépôt d’espèces arrive

Cet agrément va en effet permettre à Shine de proposer de nouveaux services à ses clients, comme du dépôt d’espèces qui sera disponible « dans quelques mois », précise la néobanque pour les professionnels. Avec ce passe réglementaire, elle promet également une expérience plus fluide. Alors qu’elle faisait auparavant appel à l’établissement de monnaie électronique Treezor, Shine peut désormais gérer elle-même l’essentiel des processus liés aux comptes des clients. « Par exemple, après que l’entrepreneur·e aura fourni en ligne, et en quelques minutes seulement, les documents nécessaires à l’ouverture de son compte, Shine pourra valider celle-ci en quelques heures seulement », détaille l’enseigne par communiqué.

Shine tient à souligner tout de même qu'elle va continuer sa collaboration avec Treezor, également filiale de la Société Générale. Cette dernière fournira au nouvel établissement de paiement le noyau bancaire, c’est-à-dire le système informatique sur lequel Shine greffera ses nouveaux produits et services.

Compte pour enfant/ado : notre comparatif des offres sans risque

En devenant établissement de paiement, la néobanque rejoint ainsi Qonto, régulée comme Shine en France, ou encore Sogexia, qui est supervisée par le régulateur luxembourgeois. En revanche, à ce jour, seule Memo Bank a décroché une licence bancaire complète qui permet de proposer en nom propre des prêts. Pour contrecarrer cette limite, les jeunes pousses peuvent nouer des alliances avec des structures ayant le statut d'établissement de crédit, à l’image de Shine qui est partenaire de Franfinance, filiale spécialisée de la Société Générale.

En savoir plus sur le compte pro de Shine