L'assurance vie française a enregistré un nouveau mois de décollecte en septembre, le septième d'affilée, portant à plus de sept milliards d'euros nets les fonds retirés depuis le début de l'année de ce placement phare en France.

En septembre, les épargnants français ont déposé 9,4 milliards sur leurs contrats d'assurance vie, quand les sommes retirées ont atteint 10,2 milliards d'euros, selon des chiffres provisoires publiés jeudi par la Fédération française de l'assurance. Ce faisant, le mois de septembre s'est soldé par une collecte nette négative, ou décollecte, d'environ 800 millions d'euros, alors que le secteur français de l'assurance vie avait moissonné près de 3 milliards d'euros sur le même mois en 2019.

Septembre marque le septième mois de décollecte de suite pour l'assurance vie, qui n'a plus connu un seul mois de collecte nette positive depuis mars, c'est-à-dire depuis l'explosion de la pandémie de Covid-19, l'entrée en vigueur des mesures de confinement et les fermetures administratives de commerce.

Les Français lui préfèrent le Livret A

« Les Français privilégient en ce moment des solutions d'épargne plus facilement mobilisables », a commenté la fédération de l'assurance dans un communiqué. Le contraste est particulièrement saisissant avec le Livret A. Ce placement, dont les fonds sont garantis, défiscalisés et disponibles à tout moment, a réalisé une collecte nette de plus de 25 milliards d'euros entre janvier et septembre. En comparaison, le secteur français de l'assurance vie a quant a lui essuyé une décollecte nette de 7,3 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année.

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

« Néanmoins, les assurés qui souscrivent à de nouveaux contrats d'assurance vie ou qui abondent leurs contrats existants continuent à investir sur des supports unités de compte », plus risqués mais potentiellement plus rémunérateurs, souligne la fédération. Au cours des neuf premiers mois de l'année, les versements sur les supports en unités de compte ont ainsi représenté 28,1 milliards d'euros, soit 34% des cotisations. Sur la même période en 2019, cette part était légèrement inférieure à 30%. L'encours des contrats d'assurance vie s'élevait au total fin septembre à 1 760 milliards d'euros.