Parmi les détenteurs de contrats d’assurance-vie, 36% affirment n’avoir jamais entendu parler des supports en unités de compte ! Une méconnaissance encore plus marquée parmi les personnes ayant l’intention d’ouvrir un contrat.

« Les unités de compte sont des supports non garantis en capital (investis en actions, en obligations ou encore en immobilier) qui peuvent être souscrits dans le cadre de l’assurance vie aux côtés des fonds en euros. » Même après avoir lu cette description, 36% des sondés possédant au moins une assurance-vie affirment ne pas connaître les unités de compte (UC), selon une étude d’Ipsos réalisée pour Assurancevie.com (1). Parmi le panel de sondés, ceux qui ne détiennent pas encore de contrat mais y songent sérieusement reconnaissent eux aussi leur ignorance sur le sujet : 49% d’entre eux ne connaissent pas les UC.

Par ailleurs, parmi les détenteurs de contrats, seuls 30% des sondés déclarent avoir déjà souscrit des UC, et seulement 7% ont l’intention de se convertir à ces supports risqués. Dans son communiqué, Edouard Michot, président du courtier Assurancevie.com, reconnaît donc un « désintérêt pour les unités de compte », mais l’explique surtout par « un manque d’information », comme l’illustre la première question.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Un besoin d’accompagnement

Les détenteurs d’assurance-vie et « intentionnistes » expriment un besoin d’accompagnement pour investir en UC : 65% d’entre eux « préfèrent l’aide d’un professionnel (gestion conseillée, gestion sous mandat) ». Seuls 34% des sondés « ne souhaitent aucune assistance » et se satisfont donc de la gestion libre.

Lire aussi : L’assurance-vie bascule-t-elle réellement dans l’ère des unités de compte ?

(1) Sondage réalisé sur internet auprès d’un panel représentatif de 2 176 personnes majeures, du 31 mars au 4 avril 2017.