CNP Assurances, actuel premier assureur-vie en France, va perdre l’un de ses principaux réseaux de commercialisation : la Caisse d’Epargne. Si le portefeuille existant restera géré par CNP, les assurances-vie nouvellement ouvertes dans la banque seront bientôt assurées par BPCE Vie. Une révolution. Les premiers contrats, baptisés Millevie, sont déjà distribués dans deux caisses régionales, pour un déploiement national prévu en octobre.

Nuances, la gamme d'assurance-vie phare depuis de longues années à la Caisse d’Epargne, va progressivement s’effacer, en agence, pour faire place aux contrats Millevie. Cette nouvelle gamme est déjà proposée dans les Caisses d’Epargne Rhône-Alpes et Loire-Centre, dans le cadre d’une phase « pilote ». Ce lancement progressif n’est en rien une surprise, puisque le groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE) l’annonçait ainsi dans ses résultats 2015 : « déploiement [en 2016] de la nouvelle offre dans deux Caisses d’Epargne pilotes à partir de janvier, suivi de deux vagues de déploiement jusqu’en octobre ».

Il s’agit d’un important changement stratégique puisque CNP Assurances gère actuellement près de 120 milliards d’euros d’assurance-vie pour les Caisses d’Epargne selon le bilan 2015 de BPCE. Ce portefeuille ne sera pas impacté. En 2014, le partenariat BPCE-CNP a fait l’objet d’importantes modifications, valables à compter de 2016 : le « stock » actuel d’assurance-vie restera géré par CNP mais la gestion des assurances-vie souscrites auprès de l’Ecureuil à partir de 2016 sera effectuée en interne, au sein du groupe BPCE.

Millevie : dans les standards de l’assurance-vie bancaire

L’entrée dans cette nouvelle ère se veut progressive. D'ailleurs, l’Ecureuil et son nouvel assureur ne souhaitent pas pour l'heure communiquer sur le sujet, du moins pas avant un plus vaste déploiement. En attendant, les contours de cette nouvelle offre se dévoilent petit à petit, même si la version finale, attendue pour l'automne au niveau national, pourrait être légèrement différente.

Premier constat, le ticket d’entrée de la gamme Millevie est légèrement plus élevé que sur l’actuel contrat Nuances 3D, toujours commercialisé sur la majeure partie du territoire : un versement initial de 500 euros sur Millevie Essentielle, le nouveau contrat grand public, proposé à ce jour dans les caisses Rhône-Alpes et Loire-Centre, contre 100 euros pour Nuances 3D. Le seuil d'accès peut être abaissé à 100 euros en cas de versements programmés. Sans surprise et à l’image des contrats d’assurance-vie bancaire, Millevie Essentielle fait l’objet de frais de versement, de 3,50% « maximum », contre 5% maximum sur Nuances 3D. Les frais de gestion peuvent aller jusqu’à 0,70% par an sur le fonds en euros de l’assureur BPCE Vie, 0,80% sur les supports en unités de compte (UC).

Une assurance-vie enfant, des contrats haut de gamme

Les frais et le ticket d’entrée sont équivalents sur l'assurance-vie Millevie Initiale, destinée à constituer « un capital pour votre enfant ou petit-enfant » et réservée aux mineurs, un rôle jusqu’à présent dévolu au contrat Nuances Grenadine. Les deux contrats multisupports et grand public de la gamme Millevie prévoient des options d’arbitrage automatique : « sécurisation des plus-values » réalisées sur les UC vers le fonds en euros, ou « dynamisation des intérêts » du fonds en euros vers les UC.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Dans sa forme « pilote », la gamme Millevie prévoit aussi un contrat Premium, avec des options de gestion d’UC supplémentaires, accessible à partir de 15.000 euros ; un contrat plus haut de gamme, Infinie, pour lequel le seuil d’accès est fixé à 100.000 euros ; ainsi qu’un contrat de capitalisation Millevie Capi, accessible à partir de 10.000 euros.

Création de BPCE Vie et nouveau centre clients

L’assureur de ces contrats se nomme donc BPCE Vie, filiale de Natixis Assurances au sein du groupe BPCE. Cette nouvelle entité, apparue l’été dernier, n’est autre que l’assureur actuel des contrats Banque Populaire, lequel a troqué sa dénomination ABP Vie pour BPCE Vie afin de coller à cette évolution stratégique. L’activité de BPCE Vie devrait augmenter rapidement ces prochaines années : fin décembre 2015, l’encours des assurances-vie Banque Populaire dépassait de peu 45 milliards d’euros, contre près de 120 milliards d’euros, gérés par CNP, du côté de l’Ecureuil.

Pour pouvoir faire face à un fort développement de son activité assurance-vie, Natixis Assurances a ouvert un centre d’expertise et de relation client à Villeneuve d’Ascq, près de Lille, et mène actuellement une vaste campagne de recrutement. « Destiné à servir les réseaux de distribution du groupe, ce centre a la responsabilité des opérations d’expertise et de gestion pour les nouveaux contrats d’assurances de personnes distribués au sein du réseau Caisse d’Epargne », lit-on dans une offre d’emploi. Une petite révolution est en marche.