Generali prévoit de lancer un fonds euro-croissance « en fin d’année 2014 ». Il sera dans un premier temps disponible sur la gamme de contrats multisupports Himalia, produit phare de l’assureur.

Generali prévoit ensuite de rendre ce support euro-croissance accessible via un contrat plus haut de gamme, Xaélidia, puis Espace Invest 4. A terme, le déploiement se fera « sur l’ensemble de [la] gamme de produits », mais « progressivement », a souligné l’assureur à cBanque au début du mois.

Comme la plupart des compagnies d’assurance, Generali intègre un fonds euro-croissance à ses contrats multisupports existants plutôt que de créer un contrat dédié. Il s’agira probablement, pour être plus précis, d’un fonds « croissance » puisque Generali annonce que le client se verra proposer « une garantie au terme entre 80% et 100% à choisir librement ». Or la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) prévoit de différencier supports euro-croissance, offrant une garantie sur 100% du capital, et « croissance », plus souples.

Une collecte 2015 basée sur la « transformation »

Generali opte pour une offre modulable sur un autre aspect, la durée d’engagement : « Le client aura la possibilité de choisir son échéance avec un minimum de 8 ans et un maximum de 30 ans. »

En réponse à cBanque, Generali a souligné que son fonds euro-croissance sera accessible « par transformation » d’un ancien support, ce qui permet de préserver l’antériorité fiscale, ou lors de la souscription d'un nouveau contrat multisupports. L’assureur mise sur la transformation pour réaliser la majeure partie de sa collecte euro-croissance en 2015.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 13 contrats comparés

Generali fait partie des rares assureurs à lancer un support euro-croissance dès 2014, après Crédit Agricole Assurances, premier à se positionner sur l’euro-croissance, et Axa, qui gère le contrat de l’association d’épargnants Agipi.

Lire à ce sujet : Assurance-vie euro-croissance : ce que préparent banques et assurances