psa

Assurance-vie en déshérence : attention aux tentatives d'escroquerie

Assurance vie
© Olivier Le Moal - Fotolia.com

La Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), l’organisation professionnelle représentative du secteur, dénonce sur son site internet des tentatives d’escroquerie liées à la recherche de contrats d’assurance-vie non-réclamées.

En juin dernier, le Parlement a adopté une loi destinée notamment à améliorer la lutte contre la déshérence des contrats d’assurance-vie suite au décès de leur titulaire. Entre autres vertus, ce texte a permis de mettre en lumière un phénomène qui pesait fin 2012, selon l'autorité de régulation, plus de 4,5 milliards d’euros.

Selon la FFSA, certaines personnes mal intentionnées tentent de profiter de ce contexte favorable. Certains assureurs lui ont signalé dernièrement des « tentatives d’escroquerie relatives à la recherche des contrats d’assurance-vie non réclamés ». Sur son site internet, l’organisation professionnelle détaille leur mode opératoire : « Des personnes se font passer pour des avocats ou des représentants d’entreprises d’assurances dont elles usurpent le logo. Elles annoncent à leurs victimes qu’elles sont bénéficiaires de contrats d’assurance-vie en vue d’obtenir de leur part le paiement indu de sommes présentées comme correspondant à des frais de dossiers. Elles les invitent à transmettre leurs coordonnées bancaires et la copie de leurs pièces d’identité. »

La FFSA conseille ainsi aux personnes confrontées à ce type de proposition de contacter, en cas de doute, l’Agira (1), association dont une des missions est précisément de rechercher les bénéficiaires de contrats d’assurance-vie en déshérence.

Lire aussi : Assurance-vie : contrats en déshérence

(1) www.agira.asso.fr

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2014