Comme chaque trimestre, la Banque de France vient de publier les chiffres des placements financiers des sociétés d’assurance. L’occasion de découvrir comment les assureurs ont placé l’argent de votre assurance-vie sur les trois premiers mois de 2014.

Pour les deux tiers (66,4% précisément), l’encours de l’assurance-vie est investi dans des obligations et titres de créance. Autre poste important : les titres d’OPC (organismes de placement collectif) non monétaires, qui représentent 20% de l’encours, soit 355,5 milliards d’euros. Les autres supports sont plus marginaux : actions non cotées (4,8%), titres d’OPC monétaires (3,6%), actions cotées (3,4%) et dépôts et crédits (1,8%). On note un net regain d’intérêt pour les OPC monétaires, dont l’encours avait baissé de 10,1 milliards au dernier trimestre 2013 mais s’est redressé de 13 milliards au cours des trois premiers mois de 2014.

Un tiers des placements sur des titres étrangers

Près de la moitié (46%) des avoirs placés sous forme d’obligations et autres titres de créances le sont sur des titres étrangers. « La diversification géographique est moindre pour les actions cotées (34% de titres étrangers) et les titres d’OPC non monétaires (16 %) », note la Banque de France. Au total (y compris les placements des assurances non vie), les titres étrangers représentent plus d’un tiers des avoirs des assureurs français.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

L’encours total des placements financiers des assureurs s’est établi, fin mars 2014, à 1.781 milliards d’euros pour l’assurance-vie et mixte, en hausse de presque 60 milliards d’euros en trois mois. Une augmentation qui résulte, selon la Banque de France, de trois facteurs : la revalorisation de certains titres, notamment obligataires, pour un gain de près de 26 milliards d’euros ; le placement des presque 10 milliards d'euros collectés par l'assurance-vie au 1er trimestre ; le réinvestissement des revenus encaissés.