La pandémie de Covid-19 a contraint Bercy à adapter le calendrier de la déclaration des revenus 2019, pour l’impôt à régulariser en 2020. Bonne nouvelle : vous avez plus de temps que d'habitude pour la finaliser. Les dates limites sont repoussées d'une semaine pour la déclaration en ligne et d’un mois pour les contribuables fidèles au papier.

Le calendrier de la traditionnelle campagne annuelle de déclaration de revenus « a été adapté au contexte particulier » de la crise sanitaire, comme l’a annoncé le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin fin mars. Pour une grande majorité de contribuables, le changement s’avère assez limité : la déclaration en ligne (obligatoire sauf si vous ne pouvez pas déclarer en ligne) est repoussée d’une dizaine de jours. Le coup d’envoi, qui devait avoir lieu le 9 avril, a finalement été donné le lundi 20 avril sur votre espace personnel sur impots.gouv.fr. Elles aussi légèrement repoussées, les échéances s’échelonnent au cours du mois de juin selon votre département de résidence (voir le tableau ci-dessous). Autre modification pour les « télédéclarants » : les départements de 50 à 54 (Manche, Marne, Haute-Marne, Mayenne et Meurthe-et-Moselle) font désormais partie de la zone 2 et non plus de la zone 3 : la date limite de déclaration en ligne est fixée au 8 juin.

Le calendrier des impôts est en revanche fortement chamboulé pour les contribuables qui ne parviennent pas à déclarer sur Internet. Pour rappel, comme en 2019, tous les contribuables doivent déclarer en ligne, sauf « si vous ne disposez pas de connexion Internet ou si vous ne vous estimez pas en mesure de le faire ». Dans ce cas, vous pouvez utiliser une déclaration sur papier : vous la recevrez par voie postale fin avril ou courant mai si vous êtes déjà resté fidèle au formulaire papier en 2019. Afin de prendre en compte les délais postaux très fortement perturbés à cause du coronavirus, la date limite de dépôt de la déclaration papier a elle été repoussée d’un mois par rapport à l’échéance initiale : vous aurez jusqu’au 12 juin pour envoyer votre déclaration, cachet de la Poste faisant foi.

Réception des déclarations papier (1)A partir du 20 avril 2020 jusqu’à mi mai (selon service postal)
Ouverture de la déclaration en ligne sur impots.gouv.fr Lundi 20 avril 2020
Date limite par département sur impots.gouv.frZone 1
(départements 01 à 19 et non-résidents)
4 juin 2020 à 23h59
Zone 2
(départements 20 à 54)
8 juin 2020 à 23h59
Zone 3
(départements 55 à 974/ 976)
11 juin 2020 à 23h59
Date limite pour la déclaration papier (2)12 juin à 23h59, cachet de la Poste faisant foi
(1) Uniquement qui ont donc déclaré sur papier en 2019.
(2) Uniquement pour les contribuables ne pouvant pas déclarer en ligne.

Les contribuables déposant une « déclaration professionnelle » disposent d'un délai supplémentaire, jusqu'au 30 juin : ce report exceptionnel, repoussé là encore en raison de la crise sanitaire, ne concerne cependant que les foyers touchant des revenus indépendants (BIC et BNC) ou des revenus fonciers, qu'ils passent par un tiers (tel qu'un expert-comptable) ou non.

Une date erronée ?

Sur certains documents du fisc, édités avant les changements de date, le calendrier fiscal est celui qui était prévu avant le confinement. Pas de panique, donc, si vous voyez une échéance fixée à la mi-mai pour la déclaration papier, ou fin mai pour la télédéclaration : il s'agit d'une erreur, faute d'actualisation du calendrier. Les dates limites officielles sont bien celles indiquées dans le tableau ci-dessus, comme le confirme l'administration fiscale sur toutes les pages mises à jour sur son site.

Qui peut se passer de la déclaration dès cette année ?

Bonne nouvelle, pour près de deux tiers des contribuables : peu importe la date limite ! La campagne 2020 est en effet celle du lancement de la « déclaration automatique ». Si vous êtes concerné par ce nouveau dispositif, vous avez dû recevoir fin avril un email (ou un courrier papier) vous informant que vous êtes éligible à cette nouvelle procédure. Le fisc vous y invite à vous connecter sur votre espace personnel sur impots.gouv.fr pour avoir accès à un récapitulatif de vos revenus 2019. Si vous avez reçu un courrier postal, votre déclaration préremplie apparaît dans un « format adapté » pour mettre en avant les informations déjà connues du Trésor public. Si les informations préremplies sont exactes, vous n’avez pas à compléter de déclaration 2020 : l’absence de réponse de votre part a valeur de déclaration. En revanche, si les informations du récapitulatif sont incomplètes, vous devez tout de même remplir une déclaration.

Vous ne pouvez pas réclamer d'être soumis à cette déclaration automatique : c’est la Direction générale des Finances publiques (Dgfip) qui vous informe de votre éligibilité par email ou par courrier. La Dgfip précise que ce nouveau dispositif est proposé « aux foyers fiscaux qui ont été imposées, l'an dernier, uniquement sur des revenus préremplis par l'administration et qui n'ont signalé aucun changement de situation (adresse, situation de famille ou création d'un acompte de prélèvement à la source) en 2019 ». Selon la Dgfip, près de « deux tiers des usagers » pourraient ainsi échapper à la déclaration cette année grâce à la déclaration automatique.

Lire aussi : Déclaration automatique, mode d'emploi