psa
Evolution Vie

Epargne : ce qui change en 2020

Calendrier impôts
© ronstik - stock.adobe.com

Le Livret A attendu à 0,5%, le LEP à 1%, le Plan épargne retraite qui prend définitivement la place du Perp et du Madelin, ou encore le renouveau de l'assurance vie eurocroissance : zoom sur 5 changements annoncés pour votre épargne en 2020.

1 - Livret A : un taux attendu à 0,5% en février

La nouvelle formule de calcul du taux du Livret A entre en vigueur au 1er février 2020. Conformément à la procédure, le 15 janvier, la Banque de France doit déterminer quel taux doit s’appliquer au 1er février, sur la base de cette nouvelle formule qui repose à la fois sur l’inflation et sur un taux monétaire, l’Eonia. Le résultat ne fait pas de mystère : 0,5%. Pourquoi ? Car la nouvelle réglementation utilise l'historique sur 6 mois de ces deux indicateurs, afin d’éviter des soubresauts. Or, l’inflation annuelle sur 6 mois est actuellement de 0,8% et la moyenne semestrielle de l’Eonia -0,4%. Sans attendre la mi-janvier, l’inertie de cette formule est telle que le résultat arithmétique sera nécessairement proche de zéro… La législation prévoyant un plancher à 0,5%, la formule aboutira donc nécessairement à un taux de 0,5% !

Seule incertitude : le gouvernement appliquera-t-il cette nouvelle formule ? Comme c’était déjà le cas par le passé, le pouvoir exécutif garde le dernier mot concernant le taux du Livret A. Bercy pourrait choisir de maintenir le taux à 0,75% mais cela s’avère improbable : cette nouvelle formule est justement censée « dépolitiser » le taux du Livret A, et le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a récemment rappelé les bienfaits de cette réforme. Les députés LREM Jacques Savatier et Aurélien Taché plaident pour un maintien à 0,75%, comme ils l’ont confié au Parisien. Suspense… Si le taux du Livret A tombe à 0,5%, la rémunération du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) doit suivre le même chemin.

2 - LEP : un rendement de 1% malgré la nouvelle formule ?

Le Livret d’épargne populaire (LEP) sera-t-il le grand bénéficiaire de cette nouvelle donne ? Actuellement rémunéré à 1,25%, il va conserver une bonification minimum d’un demi-point par rapport au Livret A mais il doit aussi suivre l’inflation si celle-ci est plus élevée. Bref : le LEP ne suivra donc plus systématiquement le Livret A dans sa chute !

A ce jour, l’indice des prix à la consommation (hors tabac) reste toutefois inférieur à 1%. Ainsi le LEP (plafonné à 7 700 euros de dépôts) a tout de même de grandes chances de voir sa rémunération baisser à 1% au 1er février, dans la foulée du Livret A. Il n’empêche : si vous êtes éligible au LEP, il restera toujours plus rémunérateur qu’un Livret A !

3 - Plan épargne retraite : le vrai coup d’envoi

La réforme de l’épargne retraite est en vigueur depuis le 1er octobre 2019. Mais les établissements financiers ne proposent pas encore tous un Plan d’épargne retraite (PER) à leurs clients. Bercy a d’ailleurs demandé aux banques et aux assureurs d’intégrer un PER, dans sa version individuelle et/ou dans ses versions « collectives » (via l’entreprise de l’épargnant), dans leur offre commerciale « d’ici la fin du 1er trimestre 2020 ». Le panel de PER disponibles va donc s’élargir au fil des mois. Pour rappel, le principal atout du PER, vis-à-vis des produits d’épargne retraite existants, est sa souplesse : liberté totale sur le choix de sortie (en rente et/ou en capital) à la retraite, possibilité de retrait anticipé pour acheter sa résidence principale, etc.

La fin des Perp et contrats Madelin

L’année 2020 signera la fin de la commercialisation des Perp et contrats Madelin, prédécesseurs du PER. A partir du 1er octobre 2020, le PER sera le seul produit d’épargne retraite accessible à la souscription. Les détenteurs de Perp et Madelin pourront les conserver, s’ils le souhaitent, ou les transférer vers un PER, dès 2020 ou plus tardivement.

Lire aussi : Perp, Madelin, nouveau PER : lequel choisir ?

4 - Assurance vie : nouveau départ pour l’eurocroissance

L’arrêté et le décret nécessaires au lancement du « nouvel eurocroissance » ont été publiés au Journal officiel lors des vacances de Noël, ce qui permet de donner le coup d’envoi de cette nouvelle génération de fonds dès janvier 2020, chez les assureurs volontaires. Pour les distinguer des fonds eurocroissance existants, il est possible qu'elle soit nommée différemment. Bercy pourrait communiquer début 2020 sur un nouveau nom, puisque les textes réglementaires ne font pas référence à « l'eurocroissance » mais à des notions plus techniques.

La nouvelle réglementation laisse par ailleurs la main aux assureurs s’ils souhaitent conserver leurs anciens fonds eurocroissance, ou les transformer en un « nouvel eurocroissance ». Principal atout de cette nouvelle génération ? Une gestion financière plus souple, qui doit permettre aux assureurs de communiquer plus aisément sur une performance globale, voire d’offrir de meilleurs rendements aux épargnants. Le principe de base reste le même : une garantie en capital conditionnée au fait de conserver ses deniers sur le fonds pendant au moins 8 ans.

Ce « renouveau » de l’eurocroissance, porté initialement par la loi Pacte, intervient dans un contexte très défavorable au fonds en euros, support « star » de l’assurance vie. D’une part les rendements sont attendus en forte baisse pour l’année 2019, d’autre part les assureurs ont annoncé un sévère durcissement des conditions d’accès aux fonds en euros pour 2020.

Voir le comparatif d'une sélection de contrats d'assurance vie

Fin de l’avantage fiscal pour les très vieux contrats

Le budget 2020 met fin à une niche fiscale historique. Si vous possédez une assurance vie vieille de plus de 37 ans, alors la fiscalité de votre contrat va être alignée sur celle des contrats existants. Vous bénéficiez toujours de l’exonération totale d’impôt sur les versements effectués jusqu’à la fin 2019. En revanche, vos futurs versements seront fiscalisés dans les conditions actuelles s’ils donnent lieu à des plus-values.

Plus d’infos : L'aubaine fiscale des contrats ouverts avant 1983 va disparaître

5 – La réduction FIP-FCPI (enfin) portée à 25%

Un double report ! Prévue initialement en 2018 pour compenser la suppression de l’ISF (remplacée par l’IFI), reportée une première fois en 2019, la bonification exceptionnelle de la réduction d’impôt dite « Madelin » ou « IR-PME » a été à nouveau reportée, dans le cadre du budget 2020. Plus concrètement, le fait d’investir dans les fonds « fiscaux » tels que les FIP et FCPI ou en direct dans une PME, par exemple via le crowdfunding, donne droit à une réduction d’impôt équivalente à 18% de l’investissement. Cette réduction est portée à 25%, pour un an seulement, en 2020. A condition que cette mesure soit bien confirmée, cette fois, puisqu’elle nécessitait une validation de la Commission européenne concernant l’éligibilité des sociétés concernées. A confirmer...

Partager cet article :

© MoneyVox / BL avec CAC / Décembre 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 1er janvier 2020 à 08h36 - #1Petit louis
  • Homme
  • 68 ans

A cette heure-ci, il n'y a que votre site qui donne de l'info...!!!
Ou alors,c'est une programmation informatique de la veille.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 1er janvier 2020 à 10h43 - #2Séquoia
  • Homme
  • 50 ans

J espère qu’ils vont décalés les baisses de taux après les élections ... au lieu du 1er fevrier

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 3 janvier 2020 à 13h53 - #3CB
  • Femme
  • Franche-Comté
  • 61 ans

Le porte monnaie et les futures retraites des Français sont épluchés comme une banane en permanence. Les milliards épargnés de tous côté attirent les vautours de la finance qui ont leurs entrées à l'Elysée. La Loi pacte et la mise en place de l'intéressement dans les petites entreprises avec à la clef un choix limité de fonds minables et indigestes qui rogneront les primes avec les frais de gestion, la réforme des retraites dont on sait parfaitement qui piaffe d'impatience de mettre la main dessus, et maintenant la baisse des taux des livrets réglementés. Tout est fait pour nous jeter de gré ou de force dans la nasse aux mailles très serrées de la finance, ventes forcées à la clef comme d'habitude.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?70

Ajouter un commentaire