Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé mercredi le lancement d'un fonds pour inciter les Français à investir leur épargne dans des PME françaises, revendiquant « une forme de patriotisme économique » en ces temps de crise.

Ce fonds commun de placement, qui sera géré par Bpifrance, sera ouvert à la souscription dès jeudi et permettra d'investir dans un portefeuille de 1.500 PME et startup « majoritairement françaises et non cotées », ont précisé le ministère des Finances et la banque publique dans un communiqué commun. Baptisé « BpiFrance Entreprises 1 », ce fonds de capital-investissement répond à la volonté du gouvernement de drainer le surplus d'épargne accumulé depuis mars vers les entreprises qui, de leur côté, ont besoin de renforcer leurs fonds propres dans le contexte de crise.

« Nous avons économisé près de 90 milliards d'euros, donc ils (les Français, ndlr) ont rempli leur Livret A, leur Livret de développement durable, leur assurance-vie. Nous mettons demain, à leur disposition, un nouveau produit qui est un fonds d'investissement dans les PME françaises », a expliqué le ministre. « C'est totalement nouveau, c'est la première fois qu'un pays en Europe propose à ses compatriotes d'investir dans leurs PME », a assuré Bruno Le Maire, assumant une « forme de patriotisme économique ».

Moyennant un « ticket d'entrée minimal » de 5 000 euros, les épargnants sont invités à « aider les PME à se développer partout sur le territoire », que ce soit « à Nantes, à Lille, à Sélestat ou Biarritz ». Si l'argent est « bloqué pendant cinq ans », ce produit offre « une rentabilité plus importante que celle d'un Livret A », a-t-il souligné, sans cacher que, bien que la variété du portefeuille « diversifie le risque », « dans ce type de placement on ne garantit pas le capital ».

Assurance auto : économisez jusqu'à 340 € grâce à notre comparateur en ligne

Bpifrance précise que souscrire à ce fonds, « composé à partir de fonds français de capital-investissement » dans lesquels la banque publique investit depuis 15 ans, pourra se faire depuis depuis le site internet 123-im.com. Il sera aussi distribué par les réseaux bancaires, d'assureurs et de gestion de patrimoine.

Bruno Le Maire a également vanté « l'immense succès » du Plan d'épargne retraite (PER) lancé il y a un an, souscrit par 80 000 nouveaux épargnants au cours du premier semestre pour un montant de 8 milliards d'euros. Preuve, selon lui, que les « Français sont à la recherche de produits de placement plus attractifs, plus simples ».

Voir notre comparatif de PER individuel