Plan du site Rechercher
MeilleurPlacement

Retraite à 60 ans : Vallaud-Belkacem évoque une prise en compte des périodes de chômage

  • MoneyVox avec AFP
  • 2 commentaires
Najat Vallaud-Belkacem
N. Vallaud-Belkacem - CC S. Royal/Flickr

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a évoqué dans son point presse hebdomadaire une prise en compte des périodes de chômage pour permettre aux salariés ayant commencé à travailler tôt de partir à la retraite à 60 ans, avant de préciser qu'une concertation allait devoir en décider.

A l'issue du conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem avait dit que le décret sur la retraite à 60 ans, qui doit être adopté d'ici à trois semaines, concernerait « ceux qui ont commencé à travailler jeune, qui ont cotisé 41,5 annuités, en prenant en considération les périodes de maladie, chômage, invalidité, et qui souhaitent partir à 60 ans ». Elle a ensuite apporté cette précision à l'AFP : « C'est la concertation qui devra définir ce qui sera pris en compte » parmi les périodes de congés maladie, de chômage.

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, avait de son côté expliqué le 18 mai que « les congés maternité (seraient) évidemment comptabilisés dans cette période-là, de même que les périodes de service militaire » et « les périodes de maladie, dans certaines limites ». Elle n'avait pas précisé que les périodes de chômage seraient prises en compte. Les syndicats souhaitent de leur côté que soient prises en compte les périodes dites « validées » de chômage et les majorations de trimestres pour enfant.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires
Publié le 30 mai 2012 à 10h28 - #1quid

L'âge de départ à la retraite devrait être une décision personnelle, donc à la carte, pour chaque personne, en raison de ses revenus, de ses besoins, de ses charges familiales, de son souhait selon ses critères particuliers ET NON PAS subir le dictat d'un politicien, d'une convention collective et tout autre intervenant !

Pourquoi ne pas décider aussi de l'âge de départ, ou mise à mort, selon l'âge moyen de l'espérance de vie ? Quiconque atteindrait cette limite serait envoyé de facto au crématoire, (non les énergies fossiles sont trop onéreuses, alors le four solaire, plus écologique, et en l'absence de soleil, on laisserait, accroché, le volontaire désigné, se dessécher un peu - tant mieux, moins de matière à brûler)!
Ceci permettrait de réduire ou de supprimer les problèmes de financement de la retraite, laisserait des opportunités de logements libres, moins de dépenses de soins, etc.
Que des avantages !

Publié le 31 mai 2012 à 09h47 - #2Compte anonyme

Comment peut on penser ne pas prendre en compte le service militaire obligatoire ? Cela serait une curieuse façon de récompenser tout ceux qui ont accompli leur devoir en offrant une année de leur vie à la nation. Quand on a eu des devoirs on doit aussi avoir des droits (non bafoués de préférence). Enfin il me semble !