La performance annuelle des fonds d’investissement en actions a nettement rebondi, après des mois de rendement négatif. A la fin septembre, ils affichent une performance de 4,2% sur un an, selon la Banque de France.

Les mois de décembre 2015, janvier et février 2016 ont été particulièrement mouvementés sur les marchés financiers. Puis le vote favorable au Brexit, au Royaume-Uni, a continué de fragiliser les actions européennes au début de l’été. Les performances des OPC (1) actions s’en est évidemment fortement ressenties : en février dernier, au plus fort de la chute, la performance annuelle des fonds actions était tombée à -10,7%, selon le baromètre de la Banque de France. Les rendements sont petit à petit remontés pour finalement repasser dans le vert au mois de septembre : de -0,1% en août, la performance annuelle a rebondi à +4,2% !

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Les autres catégories de fonds d’investissement affichent elles aussi des performances positives. Les fonds obligations ont progressé de 3,9% en un an, les fonds diversifiés de 3,2% et les fonds d’épargne salariale de 2,2%. Sans surprise, la performance des fonds monétaires reste elle scotchée au zéro : 0,03%.

(1) La Banque de France sonde la performance des « OPC » et non des OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) car « la directive européenne sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs (…) conduit à modifier l’appellation OPCVM en OPC ». Les rendements sont communiqués net de frais de gestion « mais avant déduction des éventuels frais d’entrée et de sortie ».