Dans son baromètre 2021, le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution se félicite de la confiance accordée par les sondés dans le système bancaire. Mais ils sont nombreux à ne pas connaître les garanties dont ils profitent en cas de faillite de leur banque.

« Les résultats du baromètre 2021, dans une période toujours marquée par la pandémie, soulignent que la confiance des Français envers notre système bancaire continue de progresser », souligne Thierry Dissaux, président du directoire du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR). Et en effet, en cette rentrée, l'enquête publiée par le FGDR avec Harris Intercative (1) montre que 67% des Français ont confiance dans le système bancaire. Un total en hausse de 3 points sur un an et de... près de 20 points en 5 ans. Des résultats qui confortent ceux obtenus par MoneyVox sur la nature de la relation qui unie les Français à leur banquier.

Pourquoi je n'aime pas mon banquier

Peut-êre aussi parce qu'ils savent ne pas tout perdre en cas de faillite. L'étude du FGDR pointe que 53% des sondés connaissent la garantie des dépôts et que 61% des Français savent que leurs comptes courants sont couverts. Une protection très utile alors que selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France, 509 milliards d’euros sont actuellement déposés sur un compte courant en France. Soit 17 000 euros par ménage ! Les autres produits couverts (livrets bancaires et l'épargne logement, les livrets jeunes ou encore les comptes à terme) sont moins cités par les personnes interrogées.

En revanche, seuls 25% des sondés savent que les dépôts sur les comptes bancaires sont couverts à hauteur de 100 000 euros maximum par déposant et par établissement, quel que soit le nombre de comptes possédés. Si vous avez un compte joint, celui-ci est garanti jusqu'à 200 000 euros. Ces montants d'indemnisation ont été relevés suite à l'entrée en vigueur en 2010 d'une directive européenne. Mais ce système a ses particularités : le délai pour réclamer son indemnisation en cas de faillite est de ... 7 jours ouvrables. Seuls 9% des Français déclarent avoir connaissance de celui-ci.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Bon à savoir : les livrets A, LDDS et LEP profitent eux d'une garantie indépendante du FGDR. C'est l'Etat qui assure cette protection directement. Elle s'ajoute donc à la garantie des dépôts. Un particulier qui a, par exemple, dans une même banque 100 000 euros sur son compte courant et 20 000 euros sur un livret A sera protégé pour l'ensemble de son épargne à savoir 120 000 euros.

En savoir plus sur la garantie des dépôts

Livret A ou LEP ?

Alors que plus de 8 Français sur 10 détiennent un Livret A, il n’est véritablement intéressant que pour la moitié d’entre eux. Notamment en raison de sa rémunération faible, à 0,5%. Une piste pour les ménages les plus modestes ? Le Livret d’épargne populaire (LEP). Il est en effet rémunéré 1%, sans fiscalité ni cotisations sociales. Or, alors que 50% des ménages peuvent en ouvrir un, seuls 14,3% des Français détenaient un Livret d’épargne populaire en 2019, selon l’Observatoire de la Banque de France sur l’épargne réglementée.

(1) Baromètre Harris Interactive mené auprès d’un échantillon représentatif des Français, composé de 2 025 personnes, âgées de 18 ans et plus, du 17 mai au 9 juin 2021.