Les clients des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz doivent anticiper une forte hausse de leur facture d'énergie en 2023. Après un gel tarifaire de plus d'un an, les prix vont bondir de 15% en moyenne. Voici les augmentations que vous devez redouter en début d'année.

Le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement depuis octobre 2021 a limité la casse pour les ménages. Mais malgré le gel du prix réglementé du gaz et le plafonnement à 4% de la hausse de celui de l'électricité, malgré la multiplication des chèques énergies qui ont permis de réduire la poussée de l'inflation, la flambée des prix de l'énergie a pesé sur le pouvoir d'achat des ménages. Ils ont même perdu 720 euros en moyenne entre janvier 2021 et juin 2022, selon une étude de l'Insee publiée cette semaine.

En 2023, si on ne peut pas présager des aides que proposera le gouvernement d'Elisabeth Borne, et si le coup de pouce sur le prix du litre carburant va être remplacé par une aide de 100 euros, le tarif réglementé du gaz et de l'électricité va augmenter de 15% sur l'ensemble de l'année. Dès le 1er janvier pour le premier, dès le 1er février pour le second.

De combien va augmenter votre facture ?

Les augmentations seront de l'ordre de 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz, et de 20 euros par mois pour les ménages qui se chauffent à l'électricité, selon les estimations du gouvernement qui a distribué un chèque énergie exceptionnel à plus de 12 millions de ménages cet hiver pour anticiper la hausse à venir. Surtout, sans son intervention pour limiter la hausse à 15%, la répercussion des prix de l'énergie aurait dû faire bondir nos factures de 120% en 2023, soit environ 200 euros de plus par mois !

Un montant déjà trop élevé pour les associations de défense des consommateurs UFC-Que Choisir et CLCV. « L'augmentation de 15% à laquelle devront faire face les consommateurs en 2023 (soit un niveau 2 à 3 fois plus élevé que l'inflation) dépasse sensiblement le seuil de tolérance, particulièrement pour la majorité des ménages qui ne bénéficieront pas du chèque énergie exceptionnel », explique la première dans un communiqué. Elle espérait une hausse maximum de 10% en 2023.

Quel prix pour le gaz en janvier ?

L'échéance est si proche que les estimations sont de plus en concrètes pour les 2,8 millions de clients des tarifs réglementés d'Engie auxquels on ajoute les plus de 4 millions de clients qui ont signé un contrat en offre de marché, indexé sur les tarifs réglementés. Sans le gel des prix, le niveau moyen des tarifs réglementés du gaz aurait été supérieur de 122,1% TTC par rapport au niveau en vigueur actuellement. Que vont-ils donner avec une hausse de 15% ?

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a publié les hausses à venir du gaz pour le mois de janvier :

  • + 5,85% pour un client Base, usage cuisson et consommation inférieure à 1 000 kWh par an. Sa facture annuelle va passer de 171 à 181 euros ;
  • + 10,51% pour un client B0, cuisson et chauffage de l'eau. Sa facture annuelle va augmenter de 39 euros ;
  • + 15,3% pour un client B1, usage cuisson, eau chaude et chauffage. Sa facture annuelle va grimper de 222 euros par an pour atteindre 1 675 euros, soit 139 euros par mois ;
  • +16,92% pour une petite copropriété (B2). La facture annuelle des résidents va augmenter de 475 euros.

Cette hausse va être importante. Pourtant, les tarifs réglementés restent les plus protecteurs dans un marché où les prix se sont envolés. Ne changez pas forcément d'offre, car, contrairement à l'électricité, il n'est pas possible de revenir au tarif réglementé du gaz. Celui-ci va disparaître au 30 juin 2023.

L'Etat envoie actuellement des courriers pour prévenir de cette fin de service aux clients, mais il est conseillé de ne pas en tenir compte et d'attendre la dernière minute pour choisir l'offre la plus intéressante.

A noter que si le tarif réglementé du gaz va bondir de 15% en moyenne, le prix de l'abonnement devrait être stable, tout comme le niveau des taxes.

Facture de gaz : le gouvernement doit-il empêcher la fin du tarif réglementé pour protéger les ménages ?

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Quel prix pour l'électricité en février ?

Pour l'heure, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ne se prononce pas sur le niveau des TRV de l'électricité en février 2023. Néanmoins, il ne faut pas s'attendre, comme pour le gaz, que les clients des tarifs réglementés d'EDF de l'électricité, et ceux ayant un contrat indexé sur ces tarifs chez un opérateur alternatif, subissent une hausse de 15% de leurs factures de manière uniforme.

Selon une récente étude de la start-up Lite l'augmentation moyenne des TRV de l'électricité commercialisée par EDF auprès de 21 millions de ménages a été de 5,4% depuis octobre 2021 malgré le plafonnement à 4% annoncé par le gouvernement. En effet, certains clients ont subi des hausses beaucoup plus franches, jusqu'à 11%. Les clients Base ont ainsi été plus mal lotis que ceux en heures pleines-heures creuses (HP-HC).

Dans le contexte actuel, EDF pousse d'ailleurs de nombreux clients à profiter notamment de cette offre heures pleines/heures creuses.

Electricité : l'option heures creuses permet-elle des économies sur votre facture EDF ?

Autre solution poussée par EDF : l'offre d'effacement tarifaire dite Tempo qui propose des rabais jusqu'à 41% sur le tarif d'électricité, mais sous conditions.

A noter que comme pour les TRV du gaz, le prix de l'abonnement devrait être stable en 2023, tout comme le niveau des taxes. Concrètement, la hausse de 15% va s'appliquer sur prix du kilowattheure (kWh) d'électricité qui représente 36% de votre facture. Le reste est divisé à parts quasi-égales entre les taxes et l'abonnement.

Où se renseigner sur les offres ?

Comparer les offres est essentiel avant de changer de fournisseur. Un outil a été mis en ligne par le médiateur de l'énergie. Suite à cela la démarche est extrêmement simple : il suffit de souscrire un contrat auprès du nouveau fournisseur en précisant bien qu'il s'agit d'un changement. Cela résilie automatiquement l'ancien contrat.

Vous pouvez aussi utiliser des comparateurs privés. Ils présentent les meilleures offres selon vos envies : accès au gaz vert, offres combinées gaz et électricité, fixe ou avec ou sans engagement.

FAITES DES ÉCONOMIES SUR VOTRE FACTURE D'ÉNERGIE