Mi-mars, le gouvernement annonçait une baisse de 15 centimes par litre de carburant qui sera finalement de 18 centimes. Dans le même temps, l'enseigne TotalEnergies a décidé d'aller plus loin. Voici comment profiter de ces remises sur les prix des carburants.

Un dispositif qui va faire du bien au portefeuille des Français, et notamment de ceux obligés de prendre régulièrement la voiture, avec une économie attendue de 11 euros sur un plein de 60 litres. À partir du vendredi 1er avril, l'État va financer non pas une remise de 15 centimes d'euros par litre de carburant comme annoncée mi-mars, mais de 18 centimes en métroploe selon le décret publié samedi, et révélé vendredi soir par Le Parisien.

« L'annonce initiale avait été faite hors taxe, souligne Bercy, interrogé par le quotidien. Il faut ensuite ajouter d'éventuelles baisses de TVA qui sont différentes selon que l'on est en métropole, en Corse ou dans les DOM-TOM par exemple. »

Avec le déclenchement de la guerre en Ukraine, les prix ont augmenté de plus de 10% en quelques jours, selon les données fournies par le gouvernement. S'ils sont depuis redescendus sous la barre des deux euros le litre, selon des chiffres officiels publiés lundi 21 mars, les prix risquent tout de même de continuer à grever le budget des ménages.

Comment ça marche ?

À partir du 1er avril donc, le litre de carburant sera 18 centimes d'euros moins cher, et ce dans les 11 000 stations de France. Pourquoi ce choix d'une baisse au litre plutôt qu'une « prime carburant » par exemple ? Selon le cabinet du Premier ministre, contacté par Le Parisien, cette mesure avait l'avantage de pouvoir être mise en œuvre rapidement. Autre avantage, cette mesure permet une répartition plus équitable. Une personne faisant un plein par semaine en bénéficiera plus que quelqu'un faisant un plein par mois.

5 astuces pour gagner des centaines d'euros et faire des économies

Concrètement, cette baisse de 18 centimes par litre sera intégrée au prix annoncé sur le panneau d'affichage à l'entrée de la station-service. En effet, le gouvernement appliquera la ristourne en amont, sur les centrales d'achats qui jouent les intermédiaires entre les pétroliers et les réseaux de distribution. « Les centrales d'achats percevront l'aide qu'elles répercuteront ensuite directement aux stations-service », explique Bercy, interrogé par Le Parisien. Pour s'assurer que cette ristourne soit bien appliquée, les services de la Répression des fraudes feront des contrôles.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

TotalEnergies baisse également les coûts

En plus de cette mesure, il est posible d'obtenir des rabais plus importants. TotalEnergies a annoncé une réduction de 10 centimes par litre de carburant sur toutes ses stations à partir du 1er avril prochain. Au total, 28 centimes de réduction seront donc appliqués par le groupe (18 centimes de l'État plus les 10 centimes de l'enseigne). Vous souhaitez connaître la station qui pratique les meilleurs tarifs autour de chez vous ? Il existe un outil pour cela : le site gouvernemental prix-carburants.gouv.fr, qui publie les tarifs en cours.

Un effort supplémentaire dans les prochains mois ?

Mardi, Jean Castex a annoncé vouloir mettre en place un dispositif « plus intensif pour deux catégories de nos concitoyens : ceux qui roulent beaucoup pour travailler où là, il faudrait aller sans doute au-delà des 15 centimes » et une « deuxième clé d'entrée » pour « ceux de nos concitoyens dont le pouvoir d'achat, dont les revenus sont bas, autrement dit un dispositif plus ciblé pour ceux qui ne gagnent pas beaucoup et pour ceux qui roulent beaucoup ». Une mesure qui dépend d'une chose, à en croire le Premier ministre : la réelection du candidat Emmanuel Macron.