Iliad, la maison mère de l'opérateur télécom Free, se lance dans les paiements. Fidèle à son credo, elle promet de casser les prix sur ce marché pourtant très concurrentiel. Promesse tenue ?

La formule est simple, mais, jusqu'ici, efficace : sur chaque nouveau marché abordé, Free n'est jamais le premier à se lancer, pas toujours le plus innovant, rarement celui qui propose le meilleur service, mais toujours le moins cher. Généralement, cela fonctionne : dans les télécoms, Iliad, sa maison mère, a réussi à faire sa place face aux mastodontes Orange, Bouygues et SFR.

Réussira-t-elle à reproduire la recette sur le marché des paiements ? Les ingrédients, en tout cas, sont là. Stancer, la nouvelle offre lancée mardi par le groupe de Xavier Niel, n'innove pas particulièrement. Destinée aux commerces et aux indépendants qui souhaitent accepter la carte bancaire, en présentiel et à distance, elle inclut un terminal de paiement électronique (TPE) et une solution de paiement en ligne, facile à intégrer sur un site web. Rien, en résumé, qui distingue radicalement Stancer, sur un marché sur lequel les offres ne manquent pas.

La nouvelle marque rappelle notamment des acteurs spécialisés comme SumUp ou Zettle (filiale de PayPal), qui ont importé en France, depuis déjà quelques années, le concept des petits TPE mobiles et peu chers à l'achat. Face à eux, à défaut de l'antériorité, Stancer bénéficie de l'avantage du prix, comme détaillé ici :

StancerSumUpZettle
Prix du terminal15 euros par mois
(gratuit à partir de
150 paiements par mois)
A partir de 39 euros
(paiement unique)

A partir de 19 euros
(paiement unique)

Paiement carte
(sur terminal)

0,70% du montant encaissé
+ 0,07 euros
(gratuit si 7 euros ou moins)

1,75% du montant encaissé1,75% du montant encaissé
Paiement carte
(à distance)

0,70% du montant encaissé
+ 0,15 euros

2,50% du montant encaissé2,50% du montant encaissé

Prix hors taxes, relevés au 28 septembre 2022

Les banques de détail dans le viseur ?

Mais l'objectif de Stancer est-il vraiment de marcher sur les plates-bandes de SumUp ? Dans sa conception et son mode de tarification, la nouvelle offre semble plutôt calibrée pour bousculer les mastodontes de l'encaissement, les banques de détail et leurs filiales spécialisées.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Par rapport à ces dernières, Stancer ajoute de la souplesse - l'accès au TPE se fait en location, mais sans engagement - et surtout, fidèle à l'ADN de sa maison mère, de la modération tarifaire. Facturé 15 euros par mois, le prix du TPE passe en gratuit dès que le nombre de transactions mensuelles dépasse les 250. Stancer fait également sauter les commissions fixes (7 centimes d'euros) sur les petits paiements de 7 euros au moins. De quoi intéresser tout particulièrement les petits commerçants, ceux qui ne font pas assez de volume pour négocier des rabais sur les commissions de paiement facturées par leur banque.

TPE mobile : quel est le meilleur terminal de paiement du moment ?