Le PEA-PME a été créé au 1er janvier dernier. Il ne manque que la parution d’un décret d’application pour que le dispositif soit pleinement opérationnel. Dans l’attente, certains acteurs annoncent le lancement de fonds éligibles, à l’image d’Alto Invest qui crée FCP Nova Europe. Ce portefeuille sera principalement axé sur les entreprises européennes innovantes et exportatrices.

Si certaines banques guettent toujours la parution prochaine du décret d’application pour l’ouverture effective de PEA-PME, les annonces de lancements de fonds éligibles se poursuivent. Après la Banque Palatine (Palatine France Small Cap), l’UFF (UFF Tremplin PME), le Crédit Agricole (Amundi Actions PME) ou le Crédit Mutuel-CIC (Union PME-ETI Actions et Union PME-ETI Diversifié), entre autres, c’est au tour d’Alto Invest, société d’asset management, de lancer un fonds éligible.

Ce fonds commun de placement (FCP) contiendra, « à terme », selon le communiqué d’Alto Invest, 20 à 40 valeurs « avec une forte concentration sur les entreprises innovantes européennes et exportatrices », tous secteurs confondus. Si ce fonds respecte les critères d’éligibilité au PEA-PME (1), il est aussi accessible, dès à présent, via un contrat d’assurance-vie, un PEA ou un compte-titres.

6/7 sur l’échelle de risque

L’accès au fonds peut se faire de deux manières, soit une « part A » à 100 euros (2) avec des frais de gestion de 2,2% « TTC max », soit une « part I » à 10.000 euros avec des frais de gestion de 1,2%. Selon le profil de risque, une échelle qui accompagne tout OPCVM, Nova Europe se situe à 6 sur une échelle de 7, ce qui sous-entend que le risque est assez élevé pour un rendement, en revanche, potentiellement important. Il s'agit toutefois du niveau affiché par la plupart des fonds éligibles au PEA-PME déjà lancés.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

« Nova Europe, avec son champ d’investissement couvrant l’Europe et son approche de terrain héritée du capital investissement, est l’opportunité d’accéder à une classe d’actifs riche et profonde - les petites et moyennes capitalisations - avec un pilotage quotidien effectué par des gérants expérimentés », commentent dans le communiqué Antoine Valdes, président d’Alto Investi, et Emilie da Silva, responsable de participations, qui doivent gérer ce fonds en binôme.

Lire aussi : Dans quelles banques peut-on déjà ouvrir un PEA-PME ?

(1) Dans le cadre du PEA-PME, il sera possible d’investir directement sur des parts ou titres d’entreprises, ou via des fonds. Ces fonds, FCP ou Sicav, devront être constitués à 75% de titres éligibles, c’est-à-dire des prises de participations dans des PME-ETI de moins de 5.000 salariés, dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1,5 milliards d’euros ou dont le total de bilan ne dépasse pas 2 milliards d’euros. Le décret d’application à paraître risque cependant de préciser ces critères avec un plus haut niveau de détails.

(2) Valeur d’origine des parts au 10 décembre 2013. Au 3 février, la « part A » était à 107,60 euros, la « part I » à 10.769,50 euros.