Les assureurs ont promis au ministre de l'Economie Bruno Le Maire de contribuer à protéger le pouvoir d'achat des Français malgré les hausses attendues des cotisations auto, habitation et santé en 2023. Résultat, les compagnies ciblent les jeunes clients de leur portefeuille pour proposer quelques coups de pouce attractifs.

Convoqués le mois dernier à Bercy pour prendre des engagements sur le montant des primes auto et habitation en 2023, les assureurs ont garanti de ne pas dépasser l'inflation en échange d'avancées sur la suppression de la carte verte et du développement de l'utilisation des pièces de réemploi lors des réparations auto. En clair, des hausses de prix vont avoir lieu sur les contrats auto, habitation et santé mais resteront, en moyenne, cantonnées entre 3 et 5% et donc inférieures au niveau actuel de la hausse des prix.

Le secteur a également promis la remise d'un chèque auto de 100 euros à destination des chômeurs de moins de 25 ans. « Je pense que nous sommes parvenus au meilleur accord possible dans une situation qui est très tendue pour le monde de l'assurance », a déclaré Bruno Le Maire. Surtout, les acteurs de la profession ont promis de faire de la protection du pouvoir d'achat le fer de lance de leur stratégie. Car, d'autres « engagements individuels » de la part des compagnies, à destination des publics les plus fragiles, vont suivre avait assuré fin septembre, Florence Lustman, la présidente de France assureurs (FA).

Nous y sommes. Si l'ensemble des assureurs entend respecter l'accord sur le niveau des primes en 2023, voici les principales annonces des compagnies, principalement à destination des étudiants, des chômeurs ou encore des propriétaires de véhicules électriques.

Matmut

Poids lourd du secteur et première à dégainer, la Matmut a annoncé qu'elle gelait en 2023 le tarif de son contrat assurance habitation à destination des étudiants et qu'elle ne touchera pas non plus à celui de ses sociétaires qui roulent en électrique. Une bonne nouvelle tant ces véhicules, comme les SUV, risquent d'être frappés par des hausses pouvant atteindre 10% en 2023. Moins coûteux mais tout aussi essentiel, les contrats d'assurance scolaire n'évolueront pas en 2023 non plus.

Assurance auto : comparez votre contrat

Maif

Tout sur les clients de demain : la Maif a décidé de geler ses tarifs sur le contrat d'assurance habitation jeune pour l'année 2023. Par contre, il n'y aura pas de gel des primes d'assurance auto comme en 2021 et en 2022.

Macif

Même stratégie à la Macif où l'on cible le jeune public. Le contrat habitation pour les apprentis et les étudiants Prem's n'augmentera pas l'an prochain. La Macif rappelle aussi qu'elle met à disposition de ses sociétaires les plus vulnérables différents mécanismes de solidarité (Macif solidarité coups durs, Prestation solidarité chômage, Fonds de solidarité Macif et Fonds d'action sociale).

Enfin, pour les sociétaires et les autres, la Macif annonce des offres commerciales très attractives sur l'assurance emprunteur pour profiter de l'effet loi Lemoine.

Assurance habitation : comparez votre contrat

MMA

MMA se montre assez agressif au niveau des offres avec une gamme de promotions étendue. En auto, ceux qui roulent moins que prévu sont remboursés et 10% de réduction sont proposés sur la cotisation annuelle des clients qui roulent avec un véhicule hybride ou électrique pour toute nouvelle souscription ou toute modification de véhicule sur un contrat en cours. Les nouveaux venus profitent aussi d'un rabais automatique de 15% et les clients auto qui complètent leur portfeuille avec un contrat moto se voient offrir une baisse de 30% sur le second.

15% de rabais sont aussi proposés sur les nouvaux contrats habitation (valable également en santé) et l'assurance scolaire est offerte aux clients MRH.

Axa

Axa propose un gel auto et habitation à ses clients de moins de 30 ans qui n'ont pas connu de sinistre lors de la reconduction de leur contrat en 2023.

Des primes entre 50 et 100 euros seront proposés aux clients qui détiennent plusieurs contrats chez Axa.

Generali

Generali baissera en 2023 son contrat habitation étudiant de 20% mais axe surtout ses offres sur les contrats auto. En effet, les clients actuels (et fidèles) qui ne rencontrent aucun sinistre auront le droit à une baisse de franchise pouvant atteindre 75% au bout de 5 ans.

Autre coup de pouce : moins vous roulez, moins vous payez. La cotisation 2023 baissera si vous réalisez moins de 8 000 kilomètres (20%) ou moins de 4 000 km (35%).

Enfin, Generali accentue son offre à destination des enfants et des petits-enfants de ses clients. L'assureur leur propose une réduction pouvant aller jusqu'à 40% s'ils ont moins de 26 ans.

Société Générale

Sans attendre le mois de janvier, la branche assurance de la Société Générale a décidé de protéger ses clients fragiles et en particulier des jeunes : gel du tarif de l'assurance habitation pour les étudiants et réductions pour les jeunes actifs et les enfants d'assuré en assurance automobile.

Un gel des tarifs des offres d'assurance des emprunteurs liées aux crédits bancaires distribués par les réseaux du groupe Société Générale a aussi été actée.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Assurance auto et habitation : quel prix en 2023 ?

Pour le cabinet Facts & Figures (F&F), les contrats auto en cours vont augmenter de 3 à 5%. Le comparateur Assurland mise de son côté sur une hausse comprise entre 2,5 et 3%. Les causes avancées sont toujours les mêmes : la hausse du prix des pièces détachées et des réparations automobiles (+3,5% sur un an). En moyenne, en 2022, la facture annuelle s'élevait à 611 euros TTC selon Assurland. En 2023, un conducteur moyen pourrait donc payer un peu plus de 30 euros supplémentaires.

Ces projections ne tiennent pas compte d'éventuelles offres commerciales qui peuvent s'avérer avantageuses et confirmer la nécessité de comparer son contrat « minimum tous les deux ans », selon Olivier Moustacakis, le fondateur d'Assurland.

En habitation, Assurland table sur une moyenne située entre 3 et 3,5% en 2023 quand Facts & Figures vise une hausse comprise entre 3 et 5%. Avant certainement de s'envoler dans les prochaines années, en raison des aléas climatiques.