Les SUV ont représenté presque une immatriculation neuve sur deux en 2021. Problème, en cas de dommages leur réparation coûte une fortune aux assureurs. Un risque qui va se répercuter sur les propriétaires dès 2023.

Ils sont de plus en plus nombreux dans le parc automobile français et leur coût élevé à tendance à plomber les finances des assureurs. Une situation qui se répercute sur le niveau de la prime d'assurance. En 2023, le cabinet spécialise Facts&Figures (F&F) table sur une hausse moyenne entre 3 et 5% des contrats en cours. Mais pour les SUV et les véhicules électriques et hybrides, les augmentations se feront avec « une intensité plus forte » que pour le reste des véhicules.

F&F constate que la réparation d'un SUV (42% des immatriculations neuves en 2021), d'un véhicule hybride ou électrique coûte plus cher que celle d'une berline classique et que son niveau d'électronique est élevé. Ils sont donc un risque majeur pour les assureurs. Ainsi les pièces détachées comme les parebrises, dont le prix a bondi de 8% en 2022 par rapport à 2021, valent plus cher, les temps de pose sont plus longs et la main-d'œuvre pour procéder aux réparations se doit d'être davantage qualifiée.

Assurance auto : ce que l'assureur fait vraiment de mon argent

Le prix moyen des rétroviseurs avant gauche (dits « conducteur ») s'est accru de + 7,7% en 2022 par rapport à 2021, avec une dérive respectivement de + 11% pour les SUV. Le prix moyen des parechocs avant s'est accru de + 6,8% en 2022 par rapport à 2021, avec une dérive à + 10,5% pour les SUV. Soit un prix supérieur de 50% environ pour les SUV qui devrait se répercuter sur la cotisation.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Le coût horaire explose, celui des pièces détachées augmentent et, en bout de chaîne, la facture pour les assureurs (et les particuliers) aussi sans que le développement des pièces de réemploi ne parvienne à inverser la tendance. « Le prix des pièces détachées affiche une hausse moyenne de 10% contre 2,2% en 2021 et celui des réparations de 3,5% sur les douze derniers mois », souligne le comparateur Assurland de son côté pour justifier une hausse générale attendue de la prime annuelle d'assurance auto entre 2,5 et 3%.

Assurance auto : comparez votre contrat