Si le gouvernement a renoncé à taxer l'essence E95E10, le sans-plomb contenant 10% de bioéthanol, certaines hausse de prix sont attendues et certaines aides doivent baisser en 2021. MoneyVox fait le tour de la question.

Le bonus écologique va baisser... en juillet

Initialement revu à la baisse pour janvier 2021, le bonus écologique versé pour l'achat d'un véhicule électrique propre de moins de 45 000 euros a obtenu un sursis jusqu'en juin. Mais à partir du 1er juillet, le montant de la prime sera de 6 000 euros contre 7 000 euros actuellement. Une autre baisse de 1 000 euros est prévue pour le 1er janvier 2022. Même situation pour la prime à la conversion (5 000 euros en faveur des ménages les plus modestes) qui a été prolongée. La prime de 2 000 euros pour tous les véhicules hybrides rechargeables passe à 1 000 euros au 1er juillet avant de disparaître en 2022. 1 000 euros de prime sont aussi prévus par le gouvernement pour l'achat d'un véhicule élecrique d'occasion.

Pour les voitures thermiques, à partir du 1er juillet 2021, les différentes primes (de 1 500 à 5 000 euros selon les revenus et les kilomètres annuels) ne seront accordées que pour l’achat d’un véhicule portant la vignette Crit’Air 1, ce qui exclura les véhicules diesels du dispositif.

Un malus CO2 plus sévère

Le gouvernement a également annoncé un renforcement du malus CO2, qui s'applique depuis le mois de février à tous les véhicules émettant plus de 138 grammes de CO2 au kilomètre, et monte jusqu'à 20 000 euros. Le seuil de CO2 sera abaissé à 133 grammes à partir du 1er janvier et le surcoût pourra atteindre jusqu'à 30 000 euros.

Assurance avantageuse pour les véhicules électriques... pas pour les thermiques

2021, année de l'électrique ? Pour accompagner l'essor actuel, les prix des assurances des véhicules électriques devraient baisser de 25% selon les estimations du Lynx.fr car ces contrats seront exonérés de la taxe spéciale sur les conventions d'assurances (TSCA). Une facture de l'assurance automobile en baisse qui va trancher avec les prévisions 2021 du secteur : malgré les gels de certains acteurs, le cabinet Facts & Figures table sur une hausse moyenne de 1,5 à 2% de la cotisations annuelle.

Auto, habitation, mutuelle… Ces hausses qui vous attendent pour les assurances en 2021

Assurance auto : économisez jusqu'à 340 € grâce à notre comparateur en ligne

Les péages d'autoroutes en hausse

Les prix des péages autoroutiers vont augmenter de 0,44% en moyenne au 1er février après une progression de 0,80% en 2020.

Pneus hiver obligatoires dans les régions montagneuses

A partir de novembre 2021, il sera obligatoire de monter des pneus hiver dans les régions montagneuses et de les conserver jusqu’au 31 mars de l’année suivante. Près de 50 départements sont concernés.

Un nouveau radar contre les excès de vitesse en ville

Attention, des cabines radars de dernière génération vont débarquer dans les centre-villes de France, prévient Capital : le nouveau radar « sera capable de verbaliser les excès de vitesse et le non-respect des feux rouges. (...) de surveiller le respect de la priorité aux piétons et de l’arrêt au stop, ou encore repérer les automobilistes faisant usage du téléphone au volant ou ne respectant pas les distances de sécurité. » Testé à Montpellier notamment, il pourrait fleurir dans les grandes villes au cours de l'année.

La taxe poids lourds validée par le Conseil constitutionnel

Ce n'est pas pour 2021 mais pour le 1er janvier 2022. Poussée par la Convention citoyenne sur le climat puis rejeté par le Sénat avant d'être votée par l'Assemblée nationale, cette taxe poids lourds visera les véhicules pesant plus de 1 800 kg. Passé cette limite, chaque kilo supplémentaire sera facturé 10 euros. « Cette taxe est acquittée par le propriétaire du véhicule lors de sa première immatriculation en France », précise le Conseil constitutionnel. Selon le gouvernement, « elle ne concernera que 2 à 3% des immatriculations, soit environ 60 000 véhicules » comme certaines versions de la BMW X3 ou encore de la Volvo XC60. Les véhicules électriques ou hybrides rechargeables sont, en principe, exonérés de cette nouvelle taxation.