Les épargnants dont l'argent était bloqué depuis la fin août sur des fonds de H2O Asset Management peuvent retirer leur argent, du moins en partie. Mais le torchon brûle entre les assureurs et la société de gestion.

Huit fonds de la société H2O AM ont été bloqués du 28 août au 13 octobre : H2O Allegro, H2O MultiBonds et H2O MultiStrategies, H2O Adagio, Moderato, MultiEquities, Vivace ainsi que le FIA H2O Deep Value. En cause : des incertitudes de valorisation dues à de trop nombreux « titres privés » illiquides dans ces fonds. Pendant ce laps de temps, les fonds ont été dupliqués et les fonds privés posant problème ont été isolés dans des fonds « bis », ou plus précisément des fonds side pocket.

Lire aussi : 8 questions sur ce qui vous attend avec les fonds bloqués d'H2O

« Au lieu d’avoir un seul support d’investissement, vous en aurez deux », explique aux épargnants la société de gestion dans un communiqué diffusé le 9 octobre. « Un fonds-miroir [qui correspond aux fonds historiques], et un fonds SP (side pocket) où les instruments illiquides ou très peu liquides (…) seront mis de côté jusqu’à ce que nous les vendions. » Le contrat concernant ces titres privés prend fin en juin 2021, date à laquelle l’argent restant bloqué sur les fonds side pocket sera à nouveau disponible. « Nous envisageons de pouvoir faire des remboursements en cash en fonction de la réalisation des cessions », donc avant cette échéance de juin 2021, explique Bruno Crastes, le directeur général d’H2O AM, dans une interview sur Gestion de fortune.

Faut-il vendre au plus vite les fonds « liquides » ou « fonds-miroir », maintenant que cela est à nouveau possible ? Bruno Crastes le déconseille sans surprise, en soulignant que la valeur totale des fonds actuels n’est pas si éloignée que celle des fonds initiaux : « Selon nous, sortir à partir de la mi-octobre ou dans les semaines qui suivent, si on n’y est pas contraint, relèverait d’un mauvais timing. » Le site H24finance publie ce vendredi un bilan des évolutions de la valeur des fonds (en additionnant les fonds « miroirs » et side pocket) entre la fin août et le 14 octobre. Bilan : jusqu’à 7% de baisse pour H2O Multiequities, mais jusqu’à 8% de hausse pour H2O Multibonds R.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Certains assureurs ne veulent plus travailler avec H2O

Cette affaire fera dans tous les cas des dégâts, même si la valeur des fonds en question ne s’écroule pas. Car plusieurs assueurs ont choisi de suspendre temporairement les entrées sur les fonds H2O selon L’Argus de l’assurance : Spirica, BNP Paribas Cardif et Apicil. Spirica a même choisi de déréférencer tous les fonds H2O, y compris les fonds qui n’étaient pas concernés par ce blocage temporaire. Concrètement, chez ces assureurs, les épargnants ne pourront plus investir sur ces fonds (et sur tous les fonds H2O chez Spirica), mais ils pourront retirer leur argent.