Les supports en unités de compte représentent plus d’un tiers de la collecte nette de l’assurance-vie sur les neuf premiers mois de l’année 2014 selon un rapport du régulateur du secteur. Alors qu'ils ne représentent que 17% de l'encours de l’échantillon étudié.

Est-ce l’amorce d’une désaffection pour les fonds en euros, dont la rémunération est en baisse ? Est-ce l’effet des incitations des assureurs, notamment via des bonus de rendement ? L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) ne répond pas à ces questions dans l’analyse publiée vendredi portant sur la collecte des douze principaux assureurs-vie (1). Mais l’ACPR souligne les temps de passage nettement au-dessus de la normale, à la fin septembre, pour la collecte des supports en unités de compte.

Ces douze assureurs ont réalisé une collecte nette de 3 milliards d’euros, tous supports d’assurance-vie confondus, au 3e trimestre 2014. Sur les neuf premiers mois de l’année, la collecte nette de ces compagnies d’assurance atteint 7,4 milliards. Surprise : les supports en unités de compte (UC) représentent 2,7 milliards de l’ensemble de cette collecte nette, soit plus de 36% !

L’intérêt grandissant pour les unités de compte n’est pas une nouveauté. La proportion des UC dans la collecte globale de l'assurance-vie était selon l'ACPR de 13% au 4e trimestre 2012. Mais jusqu’à présent, la hausse restait limitée : l’autorité évoquait 17% d’UC dans cette même collecte globale au premier trimestre 2014.

Lire notre article de septembre sur le sujet : Les épargnants misent de plus en plus sur les unités de compte

La proportion de 36% dans la collecte nette, sur les neuf premiers mois de 2014, ne concerne certes pas tous les assureurs mais elle reste significative puisqu’elle est mesurée sur les contrats gérés par les douze plus gros acteurs du marché. L’ACPR souligne que le 3e trimestre 2014 aura été particulièrement positif pour les supports en UC, « le mois de juillet se singularisant par le chiffre particulièrement élevé de la collecte en unités de compte, supérieur à 1,1 milliard d’euros » comme le précise le régulateur du secteur de la banque et de l’assureur.

Des arbitrages vers les unités de compte

A noter, toutefois : si les UC représentent 36% de la collecte nette, elles n’ont capté que 17% de la collecte brute, ce qui laisse penser que les assurés ont privilégié les retraits sur les fonds en euros aux supports en UC.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

L'ACPR livre aussi des statistiques portant sur les arbitrages que les assurés ont réalisés entre les différents supports de leurs contrats d'assurance-vie. Traditionnellement, les arbitrages se font très majoritairement des unités de compte, à capital non garanti, vers les fonds en euros, à capital garanti. La tendance s'est inversée, en faveur des unités de compte, au cours du 3e trimestre 2014. Explication du régulateur : « En période de hausse des marchés financiers, les arbitrages tendent à être moins favorables aux supports en euros ».

(1) Allianz Vie, Assurance du Crédit Mutuel Vie SA, Aviva Vie, Axa France Vie, Cardif Assurance Vie, CNP Assurances, Generali Vie, Groupama Gan Vie, La Mondiale Partenaires, Natixis Assurances Partenaires, Prédica (groupe Crédit Agricole assurances), Sogecap (groupe Société Générale).