Plan du site Rechercher

Prix du gaz : comment échapper à la hausse du 1er août

Gaz
© Pakhnyushchyy - stock.adobe.com

Une nouvelle fois, les tarifs réglementés du gaz vont augmenter dès le samedi 1er août. De quoi peut-être inciter les consommateurs à souscrire à une offre de marché qui deviendra de toute façon obligatoire en juillet 2023. Voici un palmarès des offres susceptibles d'alléger votre facture d'énergie.

D’ici février 2021, les tarifs réglementés du gaz devraient augmenter chaque mois. Ainsi le 1er août, la hausse sera de 1,3%. Plus précisément elle sera de 0,3% pour les clients qui l'utilisent pour la cuisson, de 0,7% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1,4% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Dans ce contexte, comment éviter de devoir payer plus cher son gaz à compter de samedi ?

Il existe actuellement en France deux formes d'offre. Il y a d'une part, les contrats indexés sur les tarifs réglementés (TRV), proposés, jusqu'en juillet 2023, uniquement par les fournisseurs historiques comme Engie (ex GDF) et les Entreprises Locales de Distribution (ELD).

D'autre part, les consommateurs peuvent opter pour une des multiples offres de marché, proposées par les fournisseurs historiques et par les acteurs alternatifs. Et contrairement à l’électricité où seulement un tiers des clients a fait ce choix, près des deux tiers des 10,7 millions de clients raccordés au gaz ont franchi le cap. Ils sont même 860 000 de plus à l'avoir fait entre janvier et mars. Il faut dire que la fin programmée, au 1er juillet 2023, des tarifs réglementés, jugés contraires au droit européen, n'y est pas pour rien.

Lire aussi : Anticipez sereinement votre changement de fournisseur de gaz

Mais avant de choisir une offre de marché, il y a plusieurs questions à se poser. Souhaitez-vous un prix fixe, et donc garanti peu importe les mouvements de hausse ou de baisse, ou voulez-vous un prix variable ? Dans ce cas, il est indexé, soit sur les tarifs réglementés, soit sur différents produits (prix spot, produits pétroliers ou gaziers...), ou bien encore selon une formule propre au fournisseur. Par ailleurs, quel niveau de service souhaitez-vous ? Pour certaines offres, l'accès à un conseiller se fait seulement par mail et par chat, par exemple.

Pour vous aider dans votre choix, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient de dresser, sur la base du comparateur du médiateur de l'énergie, un palmarès, arrêté au 30 mars, des offres du secteur du gaz avec deux profils de client : un qui utilise le gaz pour sa cuisine avec une consommation de 750 kWh/an et un second qui se chauffe au gaz avec une consommation anuelle de 17 000 kWh/an.

Fin du tarif réglementé du gaz : ce que ça change pour vous

Prix variable pour le client « Cuisine »

Sur cette base, la facture au tarif réglementé est de 163 euros par an. Sur l’ensemble des offres comparées, douze sont moins chères, deux sont équivalentes et deux sont plus élevées. Voici le top 6 des offres les plus avantageuses :

  • Wekiwi, prix indexé engagement 12 mois : 151 euros / an
  • Offre online de Mega : 154 euros / an
  • Mon contrat malin online de Dyneff : 155 euros / an
  • Super de Mega : 157 euros / an
  • Online de Total Direct Energie : 158 euros / an
  • Home de Mega : 158 euros / an

Prix fixe pour un client « Cuisine »

Avec ses 163 euros annuels, le tarif réglementé (amené à évoluer mensuellement) se classe 6ème sur 26 offres.

  • Prix fixe engagement 12 mois de Wekiwi : 152 euros / an
  • Mon contrat serein online de Dyneff : 158 euros / an
  • Mon contrat serein de Dyneff : 159 euros / an
  • Gaxe fixe 36 mois de Wattenfall : 159 euros / an
  • Ajust gaz 2 ans de Engie : 160 euros / an

On remarque que trois des cinq meilleures offres garantissent un tarif bloqué de 12 à 36 mois. L'offre la plus chère est la GazKdoBox de Gaz de Bordeaux à 300 euros par an.

Electricité : le Top 5 des offres moins chères que le tarif bleu réglementé d'EDF

Contrat variable pour un client « Chauffage »

Sur la base du tarif réglementé, la facture chez Engie atteint 1 111 euros annuels, soit la 15ème offre la plus chère, sur les 18 référencées par le comparateur du médiateur de l’énergie. Deux sont équivalentes, trois sont au-dessus et treize au-dessous du prix réglementé.

  • Mon contrat malin online de Dyneff : 966 euros / an
  • Offre online de Mega : 972 euros / an
  • Prix indexé 12 mois de Wekiwi : 973 euros / an
  • Super de Mega : 1 021 euros / an
  • Gaz naturel indexé 12 mois de Butagaz : 1 027 euros / an

Et le gaz vert ?

Client « Cuisine » ou « Chauffage », le constat est le même : le gaz vert - dont la totalité du gaz naturel provient de sources d’énergies renouvelables - est pour le moment moins avantageux que les tarifs réglementés quelle que soit la formule choisie. Le contrat Gaz naturel 100% biométhane de ekWateur fait une offre « Cuisine » mais elle est plus élevée de 13% à 184 euros par an. Cet écart grimpe à 23% pour une offre « Chauffage » à 1 276 euros par an, soit 13,75 euros de plus par mois. Seules les offres à prix variable Gaz bio de Brest, Perpignan et Strasbourg font jeu égal avec le tarif réglementé pour un client type « Cusine », mais elles se limitent à une distribution locale.

Contrat fixe pour un client « Chauffage »

Les prix réglementés (donnés à titre indicatif car susceptibles de changer chaque mois) occupent la 12ème place (sur 29) du comparateur avec une facture de 1 111 euros par an. Voici les offres les moins chères.

  • Prix fixe engagement 12 mois de Wekiwi : 987 euros / an et seule offre sous la barre des 1 000 euros
  • Mon contrat serein online de Dyneff : 1 008 euros / an
  • Mon contrat serein de Dyneff : 1 035 euros / an
  • Webeo 1 an gaz de Eni : 1 035 euros / an
  • Gaz fixe 36 mois de Wattenfall : 1 035 euros / mois

Vous souhaitez changer de fournisseur de gaz ? Comparez les prix avec notre simulateur

Partager cet article :

© MoneyVox / SA / Juillet 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !