Plan du site Rechercher

Permis de conduire : faut-il opter pour une auto-école en ligne ?

  • Par
Femme fatiguée devant son ordinateur
© Natalya - Fotolia.com

Passer le permis et le Code de la route pour moins de 800 euros ? C’est ce que promettent les auto-écoles en ligne. Zoom sur ces nouvelles façons d'apprendre à conduire une voiture.

Passer son permis de conduire représente un budget conséquent : de 1 000 euros à plus de 3 000 euros en fonction du nombre d’heures de conduite réalisées, de sa zone d’habitation, de la formule choisie (conduite accompagnée, accélérée, supervisée…) et du nombre de présentations aux examens. L’UFC-Que Choisir, dans une étude sortie en 2016, évaluait le coût moyen de la formation à 1 804 euros, avec un point culminant à Paris où l’obtention du papier rose, devenu carte plastifiée, nécessite de débourser 2 140 euros. Logique donc que de nombreux parents se penchent sur les options existantes pour réduire la facture : aides au passage du permis, bourses, permis sur boîte automatique… Le point sur une autre solution en plein boom : l’auto-école en ligne.

Une auto-école en ligne, comment ça marche ?

Passer son permis de conduire en ligne vous semble une idée étrange ? C’est pourtant le créneau adopté par plusieurs entreprises. Sur ce marché, les deux enseignes les plus connues sont « Ornikar » et « En voiture Simone ». Ces start-ups se disputent le marché, mais avec les mêmes arguments commerciaux : le prix, évidemment, mais aussi la flexibilité et l’autonomie. Leur objectif ? Faire réussir l’examen du Code de la route en misant sur des outils d’apprentissage en ligne, puis l’épreuve tant redoutée de la conduite en donnant accès à un pool de moniteurs partenaires. Mais comment cela peut-il fonctionner ? Explications.

Dans le détail, l’apprentissage du Code de la route s’effectue à distance, depuis un ordinateur ou un smartphone, connecté à internet. L’auto-école en ligne met à disposition du candidat des cours thématiques (circulation, signalisation, sécurité…), illustrés, avec des mises en situation. Il a ensuite accès à des questionnaires tests et corrigés pour évaluer ses connaissances et sa progression. Enfin, un module permet d’effectuer autant d’examens blancs qu’il le souhaite. Une fois que l’élève se sent prêt, il s’inscrit par lui-même dans un centre d’examen agréé. Généralement, cela se passe en bureaux de Poste.

Des start-ups qui s'inspirent de l'existant

A vrai dire, ni Ornikar ni En voiture Simone ne sont à l’origine de ces formules à distance. Avant eux, les auto-écoles traditionnelles proposaient déjà, pour la plupart, des espaces en ligne pour s’entraîner de chez soi et ainsi s’affranchir des contraintes horaires de l’auto-école. Mais ces start-ups ont mis au point des applications et des outils à distance plus ludiques et ergonomiques.

Leçons de conduite à la sauce Uber

Pour les cours de conduite, que les parents se rassurent, leurs enfants ne vont pas apprendre à piloter une auto derrière un ordinateur, mais au volant d’une vraie voiture. Les clients des auto-écoles en ligne prennent rendez-vous sur la plateforme avec des moniteurs indépendants. L’intérêt premier est la flexibilité des horaires proposés. Certains enseignants assurent des cours en soirée, jusqu’à 22h ou 23h, et même le dimanche. L’élève peut, qui plus est, en changer au fil des leçons.

Ornikar et En voiture Simone certifient tous deux travailler uniquement avec des moniteurs diplômés d’Etat, ayant obtenu le Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière (BEPCASER). Ils disposent également d’un véhicule d’apprentissage. Vous connaissez le fonctionnement des plateformes de chauffeurs-livreurs type Uber ? Eh bien, ces auto-écoles en ligne adoptent les mêmes codes. Leur métier consiste à mettre en relation les personnes souhaitant apprendre à conduire avec des enseignants proches de chez eux.

De même que pour le Code, le candidat s’inscrit de son propre chef à l’examen de conduite. L’élève est considéré comme un candidat libre, non affilié à une auto-école. Il effectue seul les démarches auprès de la préfecture.

Un permis de conduire en ligne, combien ça coûte ?

Premier argument qui décide généralement les parents des futurs conducteurs à opter pour une auto-école en ligne : le prix. Pour passer son Code de la route, le tarif affiché par les grandes plateformes oscille entre 25 et 29,90 euros. Pour s’inscrire à l’examen, il faut ensuite rajouter 30 euros. Et dans une auto-école classique ? Les tarifs tournent autour de 300 euros. Ce prix intègre le livre de code, les frais de dossier, l’entraînement en agence et à distance ainsi que l’inscription à l’examen.

En ce qui concerne le permis de conduire en lui-même, les auto-écoles en ligne ont aussi une politique tarifaire plus douce. A la carte, l’heure de conduite revient à 39 euros chez En voiture Simone et à 39,90 euros avec Ornikar, contre 43 euros en moyenne dans les auto-écoles classiques selon l’UFC. Dans son étude 2016, l’association pointait toutefois de fortes disparités géographiques, avec un plus haut constaté à Paris où le prix de la leçon atteint 53 euros en moyenne.

En offre packagée (code et conduite), la différence de prix entre les start-ups et les auto-écoles classiques est plus saisissante encore. Hors offre promotionnelle, le forfait comprenant 20 heures de conduite est affiché à 749 euros dans les deux auto-écoles en ligne. Les auto-écoles traditionnelles proposent elles des formules à partir de 1 100 ou 1 200 euros.

Lire aussi : Permis de conduire sur boîte auto : permet-il vraiment de faire des économies ?

Auto-école en ligne : devez-vous craquer ?

A en croire les données mises en avant par les plateformes en ligne, leurs utilisateurs semblent satisfaits. Dans sa Foire aux questions, En voiture Simone revendique ainsi un taux de réussite à l’examen pratique du permis B de 76% et de 70% pour Ornikar. Bien mieux donc que la moyenne nationale, qui atteint 57,23% en 2017, d’après les dernières données disponibles sur le site de la Sécurité routière. Ces statistiques doivent tout de même être prises avec des pincettes. Elles sont calculées par les plateformes elles-mêmes en fonction de sondages internes et sur la base d’un échantillon plus réduit donc moins représentatif.

Indépendamment de ces données à but marketing, les auto-écoles en ligne peuvent très bien s’adapter aux jeunes souhaitant gagner en autonomie et en liberté. Ceci est particulièrement vrai pour le passage du Code de la route. Avec des formations accessibles 24 heures sur 24, les élèves peuvent librement organiser leur emploi du temps et avancer à leur rythme, sans stress.

En revanche, en ce qui concerne les leçons de conduite, le résultat est plus mitigé, tout d’abord parce que ces jeunes pousses doivent encore développer leur réseau de moniteurs. A l’heure actuelle, elles ne couvrent pas l’ensemble du territoire. « Nous sommes présents à Paris, Lille, Bordeaux, Lyon et Toulouse », indique par exemple En voiture Simone. De quoi donc limiter le recours à ces formules pour la conduite. Après, rien n’empêche l’élève de combiner les deux types de formation : passer le code avec une offre à distance et faire appel à une auto-école traditionnelle pour les leçons pratiques.

Partager cet article :
Emilie BOUET

© MoneyVox / EB / Octobre 2019

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox