Des hausses à deux chiffres : dans certaines villes, les propriétaires ont eu la mauvaise surprise de voir la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) augmenter de plus de 40%.

C'était attendu de longue date, c'est désormais officiel : alors que les propriétaires ayant choisi la mensualisation de la taxe foncière ont reçu ce lundi 19 septembre l'avis d'impôt pour régulariser leur situation de 2022, ces derniers ont, pour certains, eu la désagréable surprise de voir leur taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) exploser.

Comme le rappelait Capital en mai dernier, la TEOM est calculée de la même manière que la taxe foncière. Le taux voté par la commune (ou intercommunalité) est multiplié par la moitié de la valeur locative cadastrale du logement. Or, les bases locatives cadastrales de l'ensemble du pays ont ainsi été rehaussées de +3,4% en 2022.

Jusqu'à 44,3% d'augmentation

Mais la hausse est bien plus forte dans plusieurs villes de France. Parmi les villes de plus de 100 000 habitants, les propriétaires de Rennes voient ainsi la TEOM augmenter de 31,6% entre 2021 et 2022. Le podium est complété par Argenteuil (+25,2%) et Clermont-Ferrand (+23,9%) à en croire les données du cabinet FSL. Cependant, le site de Capital met en avant le fait que « malgré ces hausses, les taux de TEOM dans ces trois villes restent en deçà des 10% (taux moyen de 8,09% pour l'ensemble des villes de plus de 100.000 habitants), ce qui explique sans doute pourquoi les exécutifs locaux n'ont pas hésité à les rehausser. »

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

L'augmentation est également très prononcée dans certaines villes de moins de 100 000 habitants. C'est le cas par exemple à Beauvais (+44,3%), Aubagne (+40%) ou encore Bourge (+23,7%).

Immobilier : ces villes où la taxe foncière vous coûte plus de 2 mensualités de crédit