Un vrai coup dur pour les propriétaires : la taxe foncière devrait être largement revue à la hausse en 2022. En cause, l'inflation et les taux parfois importants appliqués par les communes, syndicats intercommunaux et intercommunalités, qui récupèrent la taxe foncière.

La taxe foncière, impôt local payé par les propriétaires, devrait connaître une forte hausse en 2022. Préparez-vous alors à une mauvaise surprise à la fin de l'été.

L'inflation comme déclencheur

La cause ? Les valeurs locatives cadastrales, qui servent de base au calcul de la taxe foncière, vont être revalorisées cette année de 3,4%, comme l'explique cet article du Parisien, à cause notamment du retour de l'inflation. Un chiffre déjà évoqué par MoneyVox fin 2021.

Pour faire le calcul de la taxe foncière, chaque année, le fisc s'appuie sur la valeur locative cadastrale. Il s'agit d'un loyer théorique annuel que pourrait appliquer le propriétaire s'il louait le bien. Celui-ci est revalorisé depuis 2018 en fonction de l'évolution sur un an de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH, établi en novembre).

Si en 2021, la hausse n'avait été que de 0,2%, l'accélération de l'inflation en 2022 va faire mal aux propriétaires. D'autant que communes, syndicats intercommunaux, intercommunalités et départements, à qui sont versées cette taxe foncière, votent depuis quelques semaines les taux 2022. Des taux auxquels viendra se multiplier le montant de la valeur locative cadastrale.

Et si certains font le choix de la stabilité, d'autres se servent de cette possibilité pour financer leurs projets, notamment de transition énergétique. Par exemple, note Le Parisien, l'Eurométropole de Strasbourg, a voté une revalorisation du taux intercommunal de taxe foncière de 1,15% à 4,6%. Soit une hausse de taxe foncière de 12,6% en 2022. En contrepartie pour les Strasbourgeois, trois nouvelles lignes de tram et un plan pour des pistes cyclables intercommunales.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Une réforme de la taxe foncière est prévue pour 2026. D'ici là, les propriétaires vont devoir prendre leur mal en patience.

Prime inflation : comment réclamer les 100 euros sur la plateforme dédiée aux Français oubliés