Le boom de la hausse des prix va faire mal au budget des propriétaires. En 2022, le montant de la taxe foncière devrait grimper de plus de 3% ! Mais ce n'est pas tout...

L'accélération de l'inflation fait mal au portefeuille des ménages. Non seulement les prix grimpent particulièrement pour les dépenses énergétiques et les achats alimentaires, comme les pâtes, mais en plus elle pénalise l'épargne des particuliers en diminuant le rendement réel des sommes placées sur le Livret A ou l'assurance vie, par exemple. Mais ce n'est pas tout. L'inflation entraîne une hausse des impôts locaux. Et elle sera particulièrement salée en 2022. A commencer par la taxe foncière.

Chaque année, le fisc s'appuie sur la valeur locative cadastrale pour calculer son montant. Il s'agit d'un loyer théorique annuel que pourrait appliquer le propriétaire s'il louait le bien. Celui-ci est revalorisé depuis 2018 en fonction de l'évolution sur un an de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH, établi en novembre). Selon les chiffres provisoires de novembre publiés mardi par l'Insee, cet indice augmenterait de +3,4% !

Epargne : 7 placements pour vous protéger de l'inflation

Pas de coup de pouce du gouvernement

Lors du dernier congrès de l'Association des maires de France, le ministre délégué en charge des Comptes publics, Olivier Dussopt, annonçait déjà la couleur, expliquant que la révision forfaitaire des valeurs locatives « sera au minimum de 3% ». En effet, le montant de la valeur locative cadastrale est ensuite multiplié par plusieurs taux d'imposition décidés par les collectivités (commune, syndicats de communes, intercommunalité, département). Si ces dernières décident de les revoir à la hausse, l'addition sera encore plus élevée pour les 32 millions de propriétaires concernés.

Le gouvernement a de toute façon déjà prévenu qu'il ne modifierait pas la règle de calcul de la taxe foncière dans l'immédiat alors qu'une réforme est attendue en 2026. Selon le 15e Observatoire national des taxes foncières de l'Union nationale des propriétaires immobiliers, la taxe foncière a grimpé de 27,9% entre 2010 et 2020.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

La revalorisation de la valeur locative cadastrale ne concerne pas que la taxe foncière. Elle va avoir un impact également sur le montant exigé pour la taxe d'enlèvement des ordures ménagères mais aussi sur la taxe d'habitation que doivent régler les propriétaires de résidences secondaires.

Taxe foncière : un calcul incompréhensible !