Le coup d'envoi de la déclaration de revenus est imminent. Le fisc vient de publier sa brochure détaillée. Et il y a de la simplification dans l'air. Voici les nouveautés à retenir pour remplir au mieux la traditionnelle corvée printanière.

La brochure complète de la déclaration des revenus 2020 a été publiée en catimini jeudi sur le site des impôts. Grâce à elle, on connaît désormais les dates limites pour faire sa déclaration selon votre département de résidence. Même si pour l’instant, on ne sait toujours pas quand ouvrira le service de télédéclaration. En attendant, voici les 10 nouveautés de la corvée du printemps.

La déclaration automatique élargie

10,7 millions de foyers fiscaux ont pu profiter de cette nouveauté en 2020. Entrée en vigueur l’an dernier, elle permet de déclarer ses revenus en un clin d’œil. En effet, avec ce dispositif, il n’y a rien à faire, ou presque. Il suffit juste de vérifier que la déclaration pré-remplie automatiquement par le fisc comporte les informations adéquates. Si c’est le cas, c’est tout. Pas besoin de valider votre déclaration en ligne ou de la renvoyer par courrier. Cette année, il y a de nouveaux bénéficiaires de la déclaration automatique. C’est le cas notamment des ménages ayant déclaré une naissance ou une adoption courant 2020. En revanche, pour ceux ayant déclaré des pensions alimentaires en 2020, ils sont exclus du dispositif.

Qui peut échapper à la déclaration de revenus en 2021 ?

Nouveautés pour les dons

Avec la crise sanitaire, le gouvernement a souhaité donner un coup de pouce pour doper la générosité. Il a relevé le plafond des dons ouvrant droit à une réduction d'impôt sur le revenu de 75%, réservée aux organismes d'aide aux plus démunis. La limite est de 1 000 euros contre 546 euros auparavant. Concrètement, pour 1 000 euros de dons, vous avez le droit à une réduction 750 euros. Mais ce n’est pas le seul changement. Comme l’annonçait le site TousSurMesFinances, ces dons devront être signalés dans les cases 7UD et 7UF du formulaire principal de la déclaration, l’imprimé 2042, et non plus dans la déclaration 2042 RICI.

Naissance à renseigner

Si vous avez eu un enfant en 2020 et que vous avez déclaré l’information dans votre espace personnel sur le site des impôts à la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source » cette information est récupérée lors de la déclaration en ligne. « La personne à charge doit être rattachée à la rubrique correspondante et les données d'état civil doivent être complétées si la naissance a été déclarée en 2020. Pour les naissances déclarées en 2021, les données d'état civil sont également récupérées », précise la brochure des impôts.

Le plafond des heures supplémentaires réévalué

Pour répondre à la colère des Gilets jaunes, Emmanuel Macron avait annoncé à sa manière le retour du « travailler plus pour gagner plus », cher à Nicolas Sarkozy. A la clef, en moyenne, 400 euros de plus par salarié chaque année. Désormais, ces heures supplémentaires exonérées d’impôts font parties des nouvelles données transmises par les employeurs. Elles sont indiquées dans la rubrique 1GH à 1JH de la déclaration. Pour les revenus 2020, le plafond d'exonération est de 7 500 euros contre 5 000 euros en 2019. « Lorsque le montant déclaré par les multiples employeurs dépasse ce plafond, le surplus doit être déclaré dans la rubrique traitements et salaires », indique la brochure.

Impôts et heures sup' exonérées : une mauvaise surprise !

Les revenus des apprentis et des étudiants à déclarer

Désormais, ils doivent être déclarés en totalité. Il faut juste préciser s'il s'agit de revenus issus de l'apprentissage, ou de revenus d'étudiants. « Le montant de l'abattement applicable à chaque catégorie de revenus sera déduit des revenus pour le calcul du montant imposable », explique la brochure. Concrètement, les salaires des étudiants âgés de moins de 26 ans au 2 janvier 2020 sont exonérés dans la limite de 3 Smics mensuels soit 4 618 euros. Pour les stages ou l’apprentissage, le plafond d’exonération est porté à 18 473 euros, peu importe qu’il y ait rattachement au foyer fiscal des parents. Idem pour les salaires des étudiants.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Le Bon Coin, Airbnb… une bonne surprise

Opération simplification. Jusqu’ici, il appartenait aux contribuables d’indiquer dans leurs déclarations, les revenus tirés par exemple de la location de biens sur Airbnb ou de la vente de produits sur Le Bon Coin. Désormais, « les plateformes de l'économie collaborative transmettent à l'administration les revenus de leurs utilisateurs. Les montants des transactions sont mentionnés dans le parcours du déclarant et celui-ci est accompagné pour déterminer le caractère imposable et la typologie des revenus concernés », détaille le fisc.

Une nouvelle option pour le prêt entre particuliers

Il vous est peut-être déjà arrivé de prêter de l’argent à un proche. Mais saviez qu’au-delà de 5 000 euros, peu importe qu’il implique le versement d’intérêts ou pas, il doit être déclaré à l’administration fiscale au plus tard le 15 février de l’année suivante, à l’aide d’un formulaire numéroté 2062. Pour la première fois, le fisc permet que ce document puisse être déposé avec la déclaration de revenus. « Ce formulaire est ensuite disponible comme les autres annexes dans l'espace personnel », indique le fisc.

Comment prêter de l'argent (sans risque) à ses proches en galère

Déclaration de compte à l’étranger

Si vous avez un compte bancaire, un compte de cryptomonnaie ou encore, par exemple, une assurance vie à l’étranger, vous êtes tenu de les déclarer au fisc avec le reste de vos revenus. Dans ce cas, il faut remplir le formulaire 3916 (déclaration de comptes à l'étranger). Pour faciliter la consultation de ce document en ligne dont la version papier fait 7 pages, « seules les rubriques sélectionnées par l'usager sont présentées », précise la brochure.

Voir notre comparatif des plateformes pour acheter des bitcoins

Une application mobile améliorée

A l’approche de la déclaration de revenus, le fisc vient d’annoncer une nouvelle version de l’application mobile impots.gouv. Les usagers éligibles à la déclaration automatique pourront la visualiser, « une avancée majeure, notamment pour les jeunes actifs », se félicite Bercy. Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez aussi consulter vos documents (déclarations de revenus, avis d’impôt sur le revenu, de taxe d’habitation, de taxe foncière…), payer vos impôts, accéder à l’historique de vos derniers paiements effectués en ligne ou encore mettre à jour votre profil. Le tout avec une navigation plus simple et une connexion encore plus sécurisée (reconnaissance des empreintes digitales ou reconnaissance faciale pour éviter la saisie systématique du mot de passe).

Voir notre dossier spécial consacré à la déclaration de revenus

Pour les travailleurs indépendants

Jusqu’ici, ceux qui étaient affiliés au régime de l'Acoss ou de la CGSS devaient déposer une déclaration permettant le calcul de leurs cotisations sociales. « Cette année, la déclaration sociale des indépendants disparaît et fusionne avec la déclaration de revenus. Certaines rubriques étaient déjà présentes sur la déclaration de revenus, de nouvelles rubriques ont été ajoutées et doivent être remplies. Ces informations seront ensuite transmises à l'Acoss pour le calcul des cotisations sociales », explique le fisc.