L’enseigne de grande distribution confirme avoir stoppé la commercialisation de son contrat d’assurance vie Carrefour Horizons, dont le fonds en euros figurait parmi les plus rémunérateurs du marché.

Faut-il y voir un lien avec le contexte difficile pour le fonds en euros, à cause de la conjoncture prolongée de taux bas voire négatifs ? Ou plutôt une évolution stratégique globale qui concerne Carrefour Banque, historiquement spécialisée dans le crédit conso et qui aurait récemment cherché à vendre son compte C-zam ? Mystère : Carrefour n’a livré aucune explication sur l’arrêt de la commercialisation de son assurance vie Carrefour Horizons, gérée par Axa.

Carrefour n’a d’ailleurs pas communiqué sur la clôture des souscriptions. Mais le contrat a disparu du site internet de l’enseigne, et toutes les pages y faisant référence intègrent désormais la mention : « Cette information s’adresse exclusivement à nos clients déjà détenteurs du contrat d’assurance vie Carrefour Horizons au 31 octobre 2019. » Sollicité par MoneyVox, le service presse de Carrefour a confirmé qu’il n’est plus possible d’ouvrir un contrat, mais les contrats existants continuent à fonctionner normalement, et l’enseigne communiquera à ce titre comme chaque année sur la performance 2019 du fonds euros lors des premières semaines de l’année 2020.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Le fonds en euros de Carrefour Horizons figure parmi plus rémunérateurs du marché, avec un taux de 2,44% nets de frais de gestion en 2018. Ce contrat faisait d'ailleurs partie des assurances vie où les épargnants peuvent investir l’ensemble de leurs avoirs sur le fonds en euros. Il figurait en outre parmi les contrats les plus accessibles (15 euros de versement initial) du marché, et il affichait des frais sur versements (1,5%) ou de gestion (0,5%) modérés.

Voir aussi le comparatif de contrats d’assurance vie