200, 300 et même 400 euros... Sur le papier, les primes récompensant l’ouverture d’une assurance vie rivalisent de générosité. Mais, leurs conditions d’éligibilité rendent parfois complexes leur obtention. De quoi inciter les petits épargnants à préférer des offres moins agressives mais plus accessibles.

Ces dernières semaines, les distributeurs d’assurance vie s’affrontent à coup d’offres promotionnelles qui paraissent des plus alléchantes. D’après notre relevé, c’est le courtier Placement-direct qui remporte en ce moment la compétition avec une prime de bienvenue pouvant atteindre 400 euros pour l'ouverture d’un contrat Darjeeling. Mais d’autres distributeurs ne sont pas bien loin, à l’image d’Assurancevie.com qui verse jusqu’à 350 euros aux épargnants ouvrant son enveloppe Puissance Avenir. Et même les fintechs – les start-ups du secteur bancaire – s’y mettent, comme Yomoni qui communique, aussi, en ce moment sur un bonus de 350 euros.

Mais le diable se cache dans les petites lignes ! Car, pour obtenir ces primes maximales, il faut le plus souvent à la fois disposer d’un capital conséquent, à investir dès l’ouverture du contrat, et être disposé à verser une bonne partie de son argent sur des supports risqués. Illustration avec l’offre promotionnelle du contrat Darjeeling. Les 400 euros de bonus sont octroyés aux épargnants apportant au moins 40 000 euros, dont 12 000 euros au minimum placés sur des unités de compte (UC). En deçà de 40 000 euros investis, la prime obtenue correspond à 1% du premier versement, soit 10 euros pour 1 000 euros d'épargne, 100 pour 10 000 euros etc.

Des courtiers plus ou moins généreux selon le profil de l'épargnant

C’est pourquoi, avant d’ouvrir une assurance vie, il faut bien sûr avant tout s’intéresser au contrat en tant que tel (diversité des fonds, performance, mode de gestion et frais) mais aussi scruter attentivement les propositions commerciales mises en avant. Car, il se peut qu’une offre moins attractive de prime abord soit en fait plus généreuse compte tenu du profil de l’investisseur (capital amassé et attrait pour les supports risqués).

Crédit auto : trouvez le meilleur prêt pour votre voiture !

C’est ce que montre le tableau ci-dessous. Il recense quelques primes, en vigueur au 27 septembre, auxquelles peut prétendre un épargnant disposant de 1 000, 5 000 ou 20 000 euros à investir. A noter toutefois, ce tableau ne tient pas compte de la seconde condition à satisfaire pour obtenir la gratification la plus importante : verser 30 à 50% de son versement d’ouverture, selon le contrat, sur des fonds à capital non garanti.

Les primes de bienvenue maximales selon l'investissement initial
1 000 €5 000 €20 000 €
Puissance Avenir
(Assurancevie.com)
125 €350 €350 €
Binck Vie
(Binck)
50 €100 €150 €
Darjeeling
(Placement-direct)
10 €50 €200 €
Mes-placements Retraite
(Mes-placements)
-200 €300 €
BforBank Vie
(BforBank)
-200 €200 €
Yomoni Essentiel
(Yomoni)
-150 €300 €

Ainsi, pour 1 000 euros à investir, les bonus se font plus rares. Dans notre exemple, c’est le contrat Puissance Avenir qui permet de retirer la prime la plus élevée. Mais, là encore, d’autres conditions sont à respecter, notamment placer 35% de cette somme sur des UC et opter pour la gestion pilotée, ce qui entraîne une majoration des frais de gestion. A partir de 5 000 euros d’épargne, l’assurance vie de la banque en ligne BforBank ou encore celle de Mes-placements tirent aussi leur épingle du jeu.

Une autre subtilité à avoir en tête concerne les modalités de versement du bonus. Le plus souvent, celui-ci n’est pas viré sur le compte en banque de l’épargnant, mais réinvesti dans son contrat plusieurs semaines après son ouverture. Ainsi, en pratique, la prime est versée sur un fonds euros (sans risque de perte en capital) dans le cadre de BforBank Vie et de Darjeeling mais sur un support risqué avec Puissance Avenir ou Mes-placements Retraite. De quoi refroidir les épargnants peu rassurés à l'idée d'investir sur des UC.

Quelques courtiers font exception à cette habitude, comme Altaprofits. Jusqu’au 29 octobre, celui-ci propose aux nouveaux adhérents à son contrat Digital Vie de recevoir une prime en bons cadeaux. Son montant varie de 125 euros pour un versement de 2 000 euros à 350 euros au-delà de 5 000 euros, avec toutefois l’obligation d’opter pour la gestion pilotée.

Consulter notre comparatif des assurances vie