Le rendement moyen de l’assurance-vie en euros n’est pas de 1,5%, comme annoncé, mais de 1,8% pour l'année 2017 selon la Fédération française de l’assurance (FFA). Finalement, la baisse des rendements s'avère minime !

Assureurs, analystes financiers et autres observateurs avaient bien accordé leurs violons ces derniers mois : la rémunération moyenne des fonds en euros était attendue autour de 1,50%. Une estimation qui faisait clairement consensus et que les assureurs ont repris à l’envi dans leur communication pour montrer le bon positionnement de leurs fonds en euros par rapport au reste du marché. Sauf que les annonces de baisse mesurée, de stabilisation voire de légère hausse se sont finalement succédées en janvier et février.

Lire aussi : Tous les taux de rémunération de l’assurance-vie pour 2017

Bilan : la majorité des 37 millions de Français bénéficiaires d’une assurance-vie n’ont pas vu le rendement de leurs fonds en euros s’effondrer, du moins pas dans les mêmes proportions qu'en 2016. Le rendement moyen des fonds en euros, à capital garanti, se situe à 1,8% pour l’année 2017 selon les statistiques dévoilées ce jeudi par la FFA à l'occasion de son bilan annuel. Soit exactement la même moyenne que celle communiquée l’an passé par la FFA ! Entre temps, la fédération des assureurs a toutefois revu à la hausse son estimation 2016, à 1,9%, soit sensiblement la même que celle du régulateur des secteurs banque et assurance, l’ACPR (1,93%).

La baisse significative annoncée, et réclamée par le régulateur financier, n’a donc pas eu lieu en 2017. Pourquoi ? La FFA avance deux éléments d'explication : le rebond, même léger, des performances des obligations, et la décollecte sur les fonds en euros, ce qui laisse plus de latitude aux assureurs dans leur gestion financière.

5% en moyenne pour les UC, 3,4% pour l’euro-croissance

La FFA annonce aussi une estimation de rendement pour les supports en unités de compte (UC), vers lesquels les assureurs poussent les épargnants depuis plusieurs années car ces fonds, risqués, sont moins gourmands en fonds propres. En cette année 2017, très favorable sur les marchés financiers, la FFA dévoile ainsi une valorisation moyenne de 5%, contre 3,9% en 2016. Une moyenne qui cache évidemment des revalorisations extrêmement disparates selon les supports. Par ailleurs, contrairement à l’an passé, la fédération des assureurs affiche un rendement moyen pour les supports euro-croissance de l’assurance-vie : 3,4% sur l’année 2017.

Crédit immobilier : découvrez les taux les plus bas pour votre projet

Lors de l'année écoulée, les détenteurs de contrats d’assurance-vie ont privilégié les UC à la sécurité des fonds en euros. La collecte nette globale est de 7,2 milliards d’euros, contre 17,1 milliards en 2016, mais les UC affichent un flux positif (+20 milliards d’euros) quand les fonds en euros sont en décollecte (-12,8 milliards). Ce qui signifie que les épargnants ont plus retiré d’argent qu’ils n’en ont déposé sur les fonds en euros en 2017. La FFA se félicite sans surprise de cette évolution : « L’acceptation grandissante du risque par les Français à la recherche d’un meilleur rendement se traduit par l’accélération des placements en UC. » Même si les rendements des fonds euros ne baissent pas aussi vite que prévu.