Produit pivot de l'épargne populaire, le Livret A a vu son taux doubler le 1er février dernier. Quels ont été les choix des épargnants face à cette hausse ?

De 0,50% à 1% net. Certes, ce n'est pas le Pérou, surtout avec une inflation qui dépasse les 4%, mais la revalorisation du taux du Livret A le 1er février 2022 dernier a envoyé un signal positif aux épargnants. La rémunération du produit d'épargne le plus détenu en France (près de 56 millions de comptes) n'avait plus progressé depuis... août 2011.

Comment les Français ont-ils réagi à cette bonne nouvelle ? Y a-t-il eu un « effet taux » ? Et les autres produits en ont-ils pâti ? Nous avons regardé les chiffres et ils montrent qu'il n'y a pas réellement eu de perdants, dans un contexte particulièrement propice à l'épargne.

Livret A, record battu

Le cap aurait sans doute été franchi, même en l'absence de hausse du taux. En février, le Livret A a néanmoins passé pour la première fois de sa longue existence (plus de 200 ans) la barre des 350 milliards d'euros d'encours.

En février, la collecte nette (dépôts moins retraits) s'est approchée des 3 milliards d'euros (2,94 milliards précisément). Un excellent résultat pour un mois généralement plutôt creux. Le record de février 2021 (2,86 milliards), en début de 3e vague de Covid, a ainsi été battu. Et ce malgré un rendement réel, c'est-à-dire corrigé de l'inflation, largement négatif, puisque la hausse des prix a atteint en février les 3,6% sur un an. Bref, le Livret A a bien profité, sans grande surprise, du fameux « effet taux ».

Collecte Livret A (en milliards d'euros)

Collecte Livret A M A M J J A S O N D 2020 J F M A M J J A S O N D 2021 J F 0,00 2,00 4,00 6,00 0,00 -2,00 © MoneyVox Livret A tspan1 tspan2 tspan3 tspan4

Source des données : communiqués mensuels de la Caisse des Dépôts sur les flux et les encours du Livret A et du LDD.

Attention toutefois : la meilleure rémunération n'est sans doute pas la seule responsable de ce mois record. Février, a en effet, été marquée par une intense circulation du Covid qui a contrarié la reprise de la consommation des Français, malgré la levée progressive des restrictions sanitaires à partir du 2 février. Et cette tendance devrait se poursuivre dans les mois à venir, dans le contexte anxiogène, et donc favorable à l'épargne de précaution, créé par la guerre en Ukraine et l'approche de l'élection présidentielle. Sans compter une probable nouvelle hausse du taux pour suivre l'inflation. Bref, le Livret A devrait continuer à battre des records en 2022.

Livret A, LEP : une hausse surprise des taux jusqu'à 3,2% dès le 1er mai avec l'inflation ?

LDDS, dans l'ombre du Livret A

L'effet taux a-t-il également joué pour le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), dont le taux a aussi été porté à 1% ? Oui, mais dans une moindre mesure que le Livret A. En février, il a enregistré une collecte nette positive (+0,54 milliard d'euros), mais assez nettement inférieure à celle du même mois en 2021 (0,91 milliard). Sans doute a-t-il pâti de l'énorme médiatisation de son grand cousin, dont la hausse du taux, la première depuis plus de 10 ans, a fait événement.

LEP, collecte historique

Le 1er février a été une date historique pour le LEP. Pour la première fois, le taux du Livret d'épargne populaire s'est désarrimé de celui du Livret A. Traditionnellement, l'écart entre les deux était d'un demi-point, en faveur du LEP. Un changement des règles de calcul lui permet désormais de s'en éloigner plus. Résultat : depuis début février, la rémunération du LEP de 2,2% est 1,2 point au-dessus de celle du Livret A. Ajoutez à cela une simplification des modalités d'ouverture du livret et vous avez toutes les conditions pour créer un appel d'air inédit vers celui qui faisait figure jusqu'ici figure de parent pauvre de l'épargne réglementée.

Cela s'est-il confirmé ? Oui, si l'on en croit les chiffres publiés par la Banque de France. En février, le LEP a attiré près de 1,6 milliard d'euros supplémentaires, portant son encours à plus de 40 milliards d'euros pour la première fois depuis septembre 2020. C'est moins que le Livret A, certes, mais plus de trois fois plus que le LDDS. Il s'agit tout simplement du meilleur mois du LEP depuis... décembre 2003. Et même depuis avril 1996, si l'on exclut les collectes des mois de décembre, celles au cours desquels les intérêts de l'année viennent gonfler les comptes.

Selon les chiffres du rapport 2020 de l'Observatoire de l'épargne réglementée, seuls 7 millions de Français, sur les 15 millions de ménages éligibles (1), détenaient un LEP. Il est donc à parier que le nombre de comptes ouverts a également progressé. C'est toutefois impossible à confirmer dans l'immédiat, en l'absence de chiffres à jour sur le sujet. Fin janvier, après l'annonce du relèvement du taux du LEP, deux banques, LCL et la Société Générale, avaient déjà noté des pics d'ouverture. Ce n'est sans doute pas fini. Indexé sur l'inflation, le taux du LEP est appelé à évoluer rapidement, à la hausse, peut-être dès le 1er mai prochain.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Assurance vie, dynamique maintenue

Certes, l'assurance vie et le Livret A ne répondent pas tout à fait aux mêmes logiques d'épargne. Mais de nombreux Français détiennent conjointement les deux produits et peuvent de ce fait être amenés à faire des choix en faveur de l'un ou de l'autre.

Ce n'a pas été le cas en février. Selon les chiffres dévoilés aujourd'hui par France Assureurs, l'assurance vie n'a pas pâti de l'excellent mois du Livret A. L'encours du produit a même enregistré un quinzième mois consécutif de croissance. La collecte nette a été positive de 2,9 milliards d'euros, un chiffre comparable à celui de janvier (3 milliards) et nettement au-dessus de la moyenne des 10 dernières années (1,8 milliard), note un communiqué du Cercle de l'épargne. Cette bonne collecte, par ailleurs, est loin de n'avoir bénéficié qu'aux fonds en euros, supports à capital garanti. 43% des sommes placées ont été fléchées vers des unités de compte, plus risquées mais généralement plus rémunératrices. Une proportion « au plus haut depuis le début du siècle », pointe encore le Cercle de l'épargne.

A noter également, l'excellente dynamique du Plan d'épargne retraite assurance. En février, 65 000 nouveaux assurés ont souscrit un PER, un chiffre en hausse de 35% sur un an. 150 000 assurés ont aussi transféré d'anciens contrats vers un PER. Au total, depuis le début de l'année 2022, ce sont 7,2 milliards d'euros qui ont versé sur le produit destiné à préparer sa retraite.

Comparez les meilleurs PER disponibles en ligne

(1) Contrairement au Livret A, le LEP n'est pas universel, mais seulement accessible aux ménages dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 20 016 euros pour la première part. Plus d'infos sur le LEP.