Le barème kilométrique du fisc a été revalorisé en 2022 pour faire face à la flambée des carburants. En janvier dernier, le gouvernement Castex promettait un gain fiscal pour 2,5 millions de foyers ! Impossible, à ce stade, de vérifier ce chiffrage. Mais vous pouvez toujours corriger la mise si vous avez oublié de comparer.

150 euros d'économie, en moyenne, pour 2,5 millions de foyers fiscaux ! Voici la promesse du gouvernement, en janvier dernier, à l'heure d'annoncer une revalorisation de 10% du barème kilométrique servant à la déduction des frais réels. En clair : déclarer vos allers-retours travail-domicile en voiture vous permet – parfois – de réduire votre impôt sur le revenu. Le recours aux frais réels a-t-il explosé en 2022 ? Sollicitée, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) répond qu'il est trop tôt pour obtenir des statistiques précises sur les frais réels en 2022.

Cette mesure concernait la déclaration 2022. Trop tard ? Pas tout à fait. L'outil de correction est en ligne jusqu'au 14 décembre 2022 et les frais réels font partie de ces avantages fiscaux que les Français oublient trop régulièrement de réclamer.

Jusqu'à 1 174 euros de perdus ! Ces 5 crédits et réductions d'impôt que vous oubliez de réclamer

Selon les dernières statistiques rendues publiques par la DGFiP, près de 4 millions de foyers (3,9 millions exactement) ont déclaré des frais professionnels « au réel » en 2020, pour les déduire de leurs revenus 2019. En prenant en compte les deux adultes membres d'un même foyer, 5,5 millions de Français ont ainsi fait le choix des frais réels en 2020. En moyenne, ils déclarent un peu plus de 5 000 euros de frais de déplacement domicile-travail et autres frais liés à leur activité.

Au printemps dernier, la DGFiP a dévoilé quelques statistiques plus récentes, à l'heure de faire un zoom sur le nouveau barème kilométrique : 4,3 millions de foyers déclarant des frais réels, « pour 2,5 millions de foyers imposés ». Les 1,8 million de foyers déclarant des frais réels sans être imposés intègrent ainsi la catégorie des non imposables notamment grâce au choix de cette option déclarative.

« Beaucoup de gens ont intérêt à opter pour les frais réels, plutôt que de se contenter de la déduction forfaitaire de 10% »

Mais combien de foyers ne s'étant jamais penché sur cette question auraient intérêt à basculer pour le régime des frais réels ? A cette question, même Bercy donne sa langue au chat. Tout en livrant un indice : « L'option frais réels est insuffisamment connue », a insisté Jérome Fournel, le directeur général des Finances publiques, le 7 avril dernier. « Beaucoup de gens ont intérêt à opter pour les frais réels, plutôt que de se contenter de la déduction forfaitaire de 10%. »

Impôts 2022 : si vous choisissez les frais réels à tort, la DGFiP vous corrige

« Beaucoup »... mais combien ? Le site Tacotax (devenu depuis Climb), à l'époque spécialisé dans l'optimisation fiscale du grand public, s'était risqué à chiffrer ce « non-recours » aux frais réels en 2019. Leur estimation : « Aujourd'hui seuls 16% des foyers utilisent ce système alors que nous estimons qu'au minimum 20% pourraient avoir intérêt à le faire pour un gain de 420 euros en moyenne, soit 700 millions d'euros aujourd'hui non réclamés. » Les 420 euros évoqués correspondait au gain fiscal moyen estimé pour les 16% de foyers qui y ont déjà recours. « Cette option est par exemple intéressante dès que votre lieu de travail est situé à plus de 20 kilomètres de votre domicile et que vous vous y rendez avec votre voiture », ajoutait Tacotax à l'époque.

Frais réels : une option valable même si vous habitez à 15km de votre lieu de travail

Depuis, la donne a changé avec la revalorisation du barème kilométrique. La preuve avec deux exemples dressés par MoneyVox au printemps dernier : une contribuable habitant à 15 kilomètres de son lieu de travail a intérêt à se pencher sur cette question, dès lors qu'elle fait l'aller-retour 5 fois par semaine.

Contribuable gagnant 25 000 euros par an habitant à 15 km en auto de son travail
Frais déductiblesImpôt dû en 2022Taux de prélèvement à la source
Forfait 10%2 500 €1 171 €4,70%
Frais réels3 491 €1 013 €4,10%

* Un aller-retour par jour de 30 km 230 jours par an (soit 6 900 km à l'année) avec voiture 4CV.

Un contribuable se rendant sur son lieu de travail 4 jours par semaine a lui aussi intérêt à calculer les frais kilométriques s'il habite à plus de 20km de son « boulot ».

Conducteur habitant à 25 km de son travail et touchant 30 000 euros par an
Frais déductiblesImpôt dû en 2022Taux de prélèvement à la source
Forfait 10%3 000 €2 022 €6,70%
Frais réels4 371 €1 671 €5,60%

* Un aller-retour par jour de 50 km 180 jours par an (soit 9 000 km à l'année) avec voiture 5CV.

Barème kilométrique : devez-vous choisir les frais réels pour réduire votre impôt 2022 ?

Jusqu'à 150 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Déclaration 2022 des revenus 2021 : séance de rattrapage à l'automne

Bonne nouvelle : si jamais vous avez totalement omis de vous pencher sur les frais kilométriques et autres frais professionnels (liés au télétravail, notamment) au printemps dernier, l'outil de correction de la DGFiP est en ligne sur impots.gouv.fr depuis le mois d'août et ce jusqu'au 14 décembre.

Sans même vous précipiter sur la procédure de correction de l'impôt sur le revenu, testez le simulateur officiel du fisc « calcul des frais kilométriques » pour estimer l'impact du nouveau barème.

impots bareme kilométrique

Simulateur officiel des frais kilométriques

Puis comparez le montant obtenu avec le barème forfaitaire : par défaut le fisc retranche 10% de vos revenus d'activité pour frais professionnels. Si cette simulation vous livre un montant supérieur à 10% de vos revenus, alors penchez-vous sur l'outil de correction. Direction case 1AK (ou 2AK) pour déclarer vos frais réels.

Si vous allez au bout d'une déclaration correction, sur impots.gouv.fr, la DGFiP va générer un second avis d'imposition 2022. Et vous rembourser ce que vous avez payé en trop.

Dossier : ces avantages fiscaux que vous oubliez de réclamer

Oups ! Vous avez droit à un crédit ou à une réduction d'impôt... et vous avez oublié de le réclamer dans la déclaration 2022 ? MoneyVox a fouillé les archives et statistiques, puis fait chauffer la calculette... Voici les premiers épisodes de cette série d'articles :