Vous avez fait une erreur dans votre déclaration de revenus ? Vous pouvez la corriger sur le site web des impôts et limiter ainsi les pénalités. Le service de correction est ouvert depuis début août et jusqu'à la mi-décembre 2022. Voici la marche à suivre.

Depuis fin juin, il n'est plus possible d'accéder à l'outil de déclaration de revenus mis en ligne par l'administration fiscale. Vous avez fait une erreur ? Ou omis de déclarer certains revenus ? Tout n'est pas perdu. C'est même un des avantages de la déclaration sur internet : l'administration fiscale vous permet d'effectuer des modifications, même après la réception de votre avis d'impôt. L'occasion par exemple de réclamer des réductions ou des crédits d'impôt que vous auriez oublié.

Depuis le début de la semaine, vous voyez ainsi apparaître, en vous connectant à votre espace fiscal en ligne sur le site impots.gouv.fr, un outil de correction baptisé « Corriger ma déclaration en ligne ». Il y restera jusqu'à la mi-décembre.

Jusqu'à 1 174 euros de perdus ! Ces 5 crédits et réductions d'impôt que vous oubliez de réclamer

La marche à suivre

L'outil permet d'accéder à votre déclaration précédemment remplie. Vous pouvez ainsi rectifier un montant erroné, ou cocher ou décocher n'importe quelle case.

Il est inutile, en revanche, pour signaler un changement de situation familiale. Si ce changement date de l'an passé et a donc un impact sur votre situation de 2021, il faut contacter directement le fisc, via la messagerie sécurisée présente sur le site. Si ce changement est plus récent, il suffit de le signaler dans la rubrique « gérer mon prélèvement à la source ».

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Même chose en cas d'erreur dans vos coordonnées bancaires : elles sont modifiables dans la rubrique « Mettre à jour vos coordonnées bancaires ».

Impôt sur le revenu : comment corriger votre déclaration 2022

Rappel : il est toujours préférable de signaler une erreur plutôt que d'attendre qu'elle soit découverte par le fisc. L'administration fiscale sera en effet plus clémente : en cas de revenus oubliés, les intérêts de retard (0,20% par mois) seront réduits de moitié.