Le syndicat agricole majoritaire FNSEA défend vendredi un relèvement du crédit d'impôt destiné aux producteurs engagés en agriculture biologique qui « doivent faire face à de nouvelles difficultés » avec le ralentissement de certains marchés.

« Certaines filières bio, comme le lait ou les oeufs, connaissent des déséquilibres de marchés importants entre l'offre et la demande, notamment en raison de ventes qui s'essoufflent », souligne le syndicat dans un communiqué.

« Dans le même temps, toutes les filières bio sont frappées par la hausse des charges sans précédent (alimentation animale, énergie, matériel...) que rencontre globalement le secteur agricole », poursuit la FNSEA.

Le syndicat porte un amendement, dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances pour 2022, « visant à augmenter le montant du crédit d'impôt dédié à l'agriculture biologique, actuellement de 3.500 euros, à 5.000 euros, lequel bénéficie aux exploitants lorsqu'au moins 40% de leurs recettes agricoles sont issues de l'agriculture biologique ».

Jusqu'à 130 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Pour la FNSEA, il s'agit de « la mesure la mieux adaptée pour épauler les producteurs engagés dans ce mode de production ».