Vous faites partie des millions de contribuables déclarant chaque année des dons aux associations, des frais de garde d’enfant, un emploi à domicile ou un investissement locatif Pinel, Duflot ou Scellier ? Bonne nouvelle : l’avance sur vos réductions et crédits d’impôt est versée à compter de ce vendredi sur votre compte bancaire.

Depuis 2 ans, c’est-à-dire depuis le lancement du prélèvement à la source en janvier 2019, la mi-janvier est synonyme de cadeau du fisc pour près de 9 millions de foyers fiscaux ! Pour rappel, votre taux de prélèvement à la source est calculé sur la base de vos salaires, revenus d’indépendant, revenus fonciers, allocations ou pensions de retraite… mais il ne prend pas en compte vos habituelles réductions et crédits d’impôt ! Autrement dit : l’impôt à la source est ponctionné en direct, mensuellement, mais l’ancien décalage d’un an (entre revenus et impôt sur le revenu) demeure pour ces avantages fiscaux.

Pour compenser, le gouvernement a décidé de verser une avance sur les réductions et crédits d’impôt qui concernent le plus de contribuables : l’emploi d’un salarié à domicile (ménage, jardinage, bricolage, assistance à personne âgée, soutien scolaire, assistance informatique…), les frais de garde des jeunes enfants, les investissements immobiliers locatifs (Pinel mais aussi les dispositifs outre-mer et les ex dispositifs Duflot et Scellier ainsi que le Censi-Bouvard), les frais d’hébergement en Ehpad, les cotisations syndicales, ainsi que les dons aux œuvres et partis politiques. La Direction générale des finances publiques (DGFiP) vous verse l’équivalent de 60% de vos habituels avantages fiscaux, en se basant sur les derniers chiffres connus par l’administration (crédits et réductions 2020 sur la base des revenus 2019).

Crédits et réductions d'impôtFoyers bénéficiaires des crédits et réductions *
Dons aux œuvres5,23 millions
Cotisations syndicales1,43 million
Emploi à domicile4,2 millions
Frais de garde d'enfants1,75 million
Dépenses d'accueil en Ehpad468 000
Investissement locatifPlus de 500 000

* Nombre de bénéficiaires des crédits et réductions d'impôt en 2019
Source : annexe du projet de loi de finances pour 2021

Quand allez-vous toucher l’avance ?

Le virement est attendu pour le vendredi 15 janvier 2021. Soit par virement sur votre compte bancaire connu par la DGFiP, soit par chèque pour les désormais rares foyers n’ayant pas communiqué leurs coordonnées bancaires (260 000 foyers concernés). A savoir : le virement étant initié un vendredi, certains contribuables devront attendre le début de semaine suivante (lundi 18 voire mardi 19) en raison des délais bancaires.

Combien la DGFiP va vous verser

En janvier 2019, 8,8 millions de foyers fiscaux ont perçu une avance moyenne de 618 euros, pour un montant total de 5,5 milliards d’euros ainsi avancés par la DGFiP. En janvier 2020, « près de 9 millions de foyers » ont touché un « cadeau de bonne année » de 628 euros. En janvier 2021, le montant grimpe légèrement : Bercy annonce une avance moyenne de 640 euros par ménage, pour les 8,5 millions de foyers fiscaux habituellement bénéficiaires de crédits et réductions d'impôt, là encore pour une dépense totale de 5,5 milliards d’euros pour le Trésor public

Le tableau ci-dessous liste la répartition de l’avance pour chaque type d’avantage fiscal, certains foyers cumulant évidemment plusieurs de ces crédits et réductions.

Crédits et réductions d'impôtMontant moyen de l'avance *
Dons aux œuvres132 €
Cotisations syndicales54 €
Emploi à domicile633 €
Frais de garde d'enfants370 €
Dépenses d'accueil en Ehpad391 €
Investissement locatif2 380 €
Montant total tous dispositifs cumulés640 €

* Moyennes 2019 sauf pour le montant total (moyenne 2021)
Source : DGFiP

Comment savoir précisément combien vous allez toucher le week-end prochain ? Vous le savez probablement déjà si vous avez fait la démarche de moduler votre avance en novembre ou début décembre, dans l’espace « gérer mon prélèvement à la source » sur impots.gouv.fr.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Dans le cas contraire, si vous souhaitez anticiper cette rentrée d’argent, il faut vous munir d’une calculette et de votre dernier avis d’imposition (reçu à l’été 2020, portant sur les revenus 2019). La deuxième page de votre avis détaille le calcul de votre solde d’impôt : y figurent les réductions d’impôt et les crédits d’impôt. Il faut alors additionner le montant des lignes « total des réductions d’impôt » et « montant du crédit d’impôt calculé » : votre avance sera (en théorie) équivalente à 60% de ce montant. Bref 600 euros si vous avez bénéficié 300 euros de réductions d’impôt et de 700 euros de crédits d’impôt (soit 1 000 euros au total) en 2020.

Attention, cette avance ne concerne que les réductions et crédits listés dans les tableaux ci-dessus : un crédit d’impôt transition énergétique perçu en 2020 ou encore une réduction suite à un don pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris - deux avantages non réguliers - ne sont par exemple pas pris en compte dans le calcul de l’avance !

Comment reconnaître ce virement du fisc

En 2021, l’intitulé du virement bancaire sera « AVANCE CREDIMPOT », comme l'a annoncé Bercy dans un communiqué lundi 11 janvier (1). Le virement proviendra soit d’une délégation départementale ou régionale du fisc (DDFiP et DRFiP), comme en janvier 2019 et 2020, soit directement de la DGFiP, comme pour les derniers remboursements de trop-perçus d’impôt sur le revenu. « Un document précisant le montant et les modalités de versement est disponible en ligne dans l’espace particulier de chaque contribuable sur impots.gouv.fr », précise la DGFiP dans son communiqué, un email étant envoyé aux foyers concernés pour les prévenir de la mise à disposition de ce document.

A quand un crédit d’impôt mensuel ?

C’est la prochaine étape de la réforme du prélèvement à la source : la mensualisation du crédit d’impôt dû aux particuliers employeurs pour les services à la personne, à domicile. Un test est en cours dans le Nord et à Paris, pour des bénéficiaires d’aides spécifiques (APA, PCH…). D’autres phases d’expérimentation doivent avoir lieu avant un éventuelle généralisation à l’horizon 2022.

Lire aussi : Les 3 principales nouveautés fiscales de 2021

(1) Attention : l'intitulé est donc différent de celui de janvier 2019 et 2020, « CREDIMPOT ALASOURCE » étant remplacé par « AVANCE CREDIMPOT ».