L’UFC-Que Choisir publie une nouvelle enquête sur le compteur Linky, en s’appuyant notamment sur un sondage auprès des Français équipés. Or la majorité ne comprend pas l’utilité du fameux compteur vert fluo.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

« Les motifs d’insatisfaction sont nombreux, les dysfonctionnements et les problèmes d’installation persistent », affirme l’association de consommateurs en attaque de sa nouvelle enquête sur le compteur Linky. La précédente, publiée en 2017, était basée sur des témoignages recueillis auprès d’abonnés à Que Choisir. Cette fois, l’enquête se base non seulement sur des témoignages mais aussi sur une étude d’opinion, réalisée auprès de 1 200 personnes équipées d’un compteur Linky (1). Pour rappel, 60% des foyers sont actuellement équipés du fameux « compteur de la discorde ».

Cette vaste étude détaillée, qui figure aussi dans le numéro de novembre du magazine, détaille les dysfonctionnements, et relève que les Français sondés n’évoquent qu’un seul point positif : deux tiers des personnes équipées estiment que la relève du compteur à distance « simplifie les démarches ». Mais ce point positif n’empêche pas les jugements défavorables : 56% des personnes interrogées jugent Linky inutile, et plus de deux tiers d’entre eux estiment que ce compteur ne leur permet pas de mieux gérer leur consommation électrique.

Lire aussi : A quoi sert ce compteur ?

(1) Sondage réalisé par un institut (Bilendi), pour le « terrain », à la demande de l’UFC-Que Choisir, auprès d’un échantillon de 1 200 personnes représentatif de la population. Ce sondage est présenté comme complémentaire du questionnaire et de l'analyse, réalisés eux par l'UFC-Que Choisir.