Dans la foulée des contrats auto et habitation, les assurances santé vont augmenter le montant de leur cotisation annuelle en 2023 selon les projections des experts consultées par MoneyVox. Seule solution ? Comparer son contrat et ne pas hésiter à changer de compagnie.

Si les seniors et les familles de deux enfants ont été les plus touchés, le montant annuel de cotisation à une mutuelle a aussi augmenté pour l'ensemble des assurés entre 2021 et 2022, selon l'étude publiée cette semaine par le comparateur Meilleurtaux Assurances. Qu'en sera-t-il en 2023 ? La hausse sera de 3% en assurance santé selon le comparateur Assurland.com quand le cabinet Facts & Figures mise une augmentation moyenne comprise entre 3 et 5%. Mais ce dernier insiste sur le « malus » appliqué aux clients selon leur âge. Ainsi, un assuré de 35 ans paiera 1% plus cher et celui de 75 ans pourra voir son contrat gonflé de 3% en raison de dépenses plus importantes.

Pour expliquer ces hausses régulières, et malgré les appels à la modération du gouvernement, les compagnies d'assurance insistent sur le coût des dépenses de santé qui est en hausse de 7,9% depuis 2021 sous la pression notamment de la crise sanitaire de la Covid. L'hospitalisation des malades, les campagnes massives de vaccination ou les tests de dépistage ont pesé sur les finances. Depuis 2021 (et cela se confirme en 2022), les assureurs constatent aussi une forte croissance des séances chez les psychologues et le traitement de Covid longs. Par la suite, les Français ont également rattrapé leurs rendez-vous médicaux, mis sur pause entre mars et la fin de l'année 2020.

De plus, la réforme du 100% Santé aurait coûté 2,5 milliards d'euros aux complémentaires. Un montant qui se répercute sur les tarifs au même titre que les frais de réparation pèsent sur les contrats auto ou les catastrophes naturelles plombent les primes habitation.

Assurance habitation : économisez jusqu'à 100 € par an grâce à notre comparateur en ligne

Comparer son contrat santé

Le comparateur Assurland précise aussi que la concurrence fait rage dans le secteur entre les mutuelles depuis qu'il est possible de résilier son contrat à tout moment et que le niveau de remboursement s'unifie petit à petit, malgré des différences de prise en charge au niveau des médecines dites douces comme l'osthéopathie. « La résiliation à tout moment rend les clients plus volatiles. Les assureurs font des offres commerciales très attractives et ne gagnent généralement de l'argent qu'après trois ans de contrat », soulignait déjà l'an dernier Abdellah Nasri de chez Partners Conseils Assurances.

Par exemple, MMA propose une ristourne de 15% aux nouveaux clients santé. De manière générale, comme pour les autres contrats d'assurance, il est conseillé de comparer son contrat tous les deux ans, si vous souscrivez à titre individuel. En effet, depuis 2016, l'employeur doit proposer un contrat santé à ses salariés et en financer une partie.

Mutuelle : comparez votre contrat