En 2022, les primes d'assurance du quotidien - auto, habitation, santé - vont encore augmenter. Une tendance qui n'est pas propre à l'année en cours puisque la tendance s'observe en France depuis les années 2010. Sur la période, les tarifs des assurances ont grimpé de 16 à 40% en moyenne.

En auto, habitation et santé, la majorité des primes d'assurance ont augmenté en 2022. Un état des lieux qui confirme une tendance depuis dix ans, insiste Assurland.com dans une étude publiée ce lundi. En assurance auto, entre 2010 et 2020, les primes ont grimpé de 16%. Pour justifier ces hausses, les mêmes arguments reviennent en boucle. « Si le nombre d'accidents corporels est en baisse (-33% entre 2010 et 2020), leur coût est en hausse (de 5,7% par an selon France Assureurs). D'autre part, les véhicules sont plus sophistiqués et impliquent des réparations plus onéreuses », écrit le comparateur en ligne.

Assurance auto : économisez jusqu'à 340 € grâce à notre comparateur en ligne

Résultat, le prix de l'assurance monte pour anticiper les coûts à venir. Même en 2020, année du confinement, les prix ont simplement stagné (Maif, Mutuelle de Poitiers) malgré une utilisation bien moindre des véhicules. Le secteur de l'assurance auto est en outre confronté à une pression concurrentielle de plus en plus forte depuis que la loi Hamon permet d'en changer à tous moment.

Assurance auto : J'économise

Mais l'assurance auto, reste en retrait par rapport à la hausse sur 10 ans des primes d'assurance habitation. Celle-ci ont augmenté de 33%, selon Assurland.com, notamment face au poids des sinistres liés aux catastrophes naturelles. Et ce n'est pas fini d'après l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution de la Banque de France (ACPR) qui prévoit une hausse des primes d'assurance de 130 à 200% d'ici 30 ans. Plus près de nous, les experts interrogés par MoneyVox tablent sur un passage de la taxe Catnat, prélevée sur les contrats auto et habitation, de 12 à 18% d'ici 2025.

HAssurance habitation : économisez

Du côté des mutuelles santé, le constat est identique : près de 40% d'augmentation sur dix ans et des hausses à prévoir. Depuis 2011, « la consommation de soins et de biens médicaux continue d'augmenter plus vite que l'inflation, du fait du vieillissement de la population et de l'amélioration des technologies médicales, explique le comparateur en ligne. Ces deux facteurs combinés entrainent une augmentation mécanique et inéluctable du prix des mutuelles chaque année. »

Retraite : comment éviter de se faire plumer par sa mutuelle