L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a déposé plainte auprès du procureur de la République de Paris contre l’opérateur pour « pratiques commerciales trompeuses » concernant une offre de téléphonie mobile.

L'UFC-Que Choisir attaque SFR en justice ! L’association de consommateurs a déposé plainte ce mardi auprès du procureur de la République de Paris contre l’opérateurpour « pratiques commerciales trompeuses » concernant une offre de téléphonie mobile.

« Entre janvier 2018 et décembre 2019, SFR part à l’assaut du marché de la téléphonie mobile et sort le grand jeu. Les forfaits RED by SFR font l’objet d’un véritable matraquage publicitaire, la communication étant axée sur la promesse du maintien du prix du forfait sans limite de temps. (...) SFR a fait carton plein puisque ce sont des centaines de milliers d’abonnés qui ont été séduits par la formule « sans engagement » et « sans condition de durée » de l’opérateur au carré rouge. Mais la love story tourne court lorsque, entre septembre et décembre 2020, le Dom Juan des télécoms fait volte-face et augmente d’autorité le prix des forfaits RED by SFR. Selon les cas, les augmentations tarifaires vont de 30% à 75% du prix initial ! », écrit l'UFC-Que Choisir dans un communiqué.

Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free peuvent-ils vous imposer une hausse de prix ?

Les abonnés concernés n’ont le choix qu’entre deux solutions : accepter ou résilier. En effet, SFR se base sur l'article L. 224-33 du code de la consommation qui autorise ces pratiques tant que l'information est communiquée entre 4 et 1 mois avant la hausse du tarif.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

L’UFC-Que Choisir avait déjà obtenu dans le passé 30 000 euros de dommages et intérêts de SFR pour l’intégration dans ses conditions générales de clauses jugées « illicites et abusives », une décision confirmée en avril 2018 par la cour d’appel de Paris.

Orange, Bouygues, SFR, Free... Où profiter des meilleures offres 5G ?

Selon une étude récente, le prix moyen d'un forfait en France n'a jamais été aussi bas : 17,75 euros par mois. Un montant qui masque des écart importants entre les opérateurs : 14,50 euros.