Le président du syndicat étudiant Unef, Jean-Baptiste Prévost, a plaidé pour que les années d'études et les "périodes d'inactivité forcées" des étudiants soient prises en compte dans le mode de calcul des retraites, lors du congrès de la FSU à Lille mercredi.

"Il y a nécessité de valider les années d'études et les périodes d'inactivité forcées --chômage, période d'insertion-- dans le calcul des retraites", a affirmé à l'AFP Jean-Baptiste Prévost, après avoir fait cette proposition devant les congressistes de la FSU.

"Nous entendons le demander au gouvernement et le porter avec l'ensemble des syndicats", a-t-il poursuivi, soulignant que "la question des retraites" allait être "le dossier de l'année".

M. Prévost a insisté sur la nécessité "d'accroître les financements" des système de retraite.

Il a par ailleurs appelé à "surmonter les difficultés du mouvement social en cherchant l'unité entre les syndicats".

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

M. Prévost était invité au 6e congrès de la FSU (première fédération de l'Education) qui se termine vendredi.