Le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée, Bruno Le Roux, a estimé mardi qu'"aucun débat n'est tabou" concernant l'âge du départ à la retraite, souhaitant aussi "bon anniversaire" aux 35 heures qui ont dix ans.

"Il y a un objectif prioritaire: la défense du système de retraite par répartition. C'est la pierre angulaire. A partir de là, il faut poser les différents éléments", a déclaré M. Le Roux lors du point-presse hebdomadaire du groupe.

"Aucun débat n'est tabou surtout quand, pour beaucoup de Français, l'âge de départ légal a dépassé 60 ans", a poursuivi le député de Seine Saint-Denis. "Dans les faits, la question de l'âge est déjà posée. Il faut poser à côté de cela la question des recettes qui pourraient abonder le système des répartitions".

M. Le Roux a aussi souhaité "bon anniversaire" à la loi Aubry sur les 35 heures, entrée en vigueur il y a dix ans: "Dix ans c'est un bel âge. C'est une réforme dont le groupe socialistes est très fier".

Les 35 heures ont été le "bouclier contre le chômage de masse" et "un très grand contrat social entre l'Etat et les partenaires sociaux".

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

"Ceux qui crient haro sur les 35 heure ne les ont toujours pas abrogées", a-t-il noté.