Si les Françaises estiment majoritairement être à la manœuvre sur les questions d'argent dans la vie quotidienne du couple , elles sont peu nombreuses à connaître tous les moyens de placer son épargne, à en croire une enquête Ifop sur le rapport des femmes à l'argent.

L'argent est-il un sujet tabou pour les femmes ? Les Françaises parlent-elles facilement de ce sujet ? Ces questions ont été posées par l'Ifop (pour Bayard) à 1 000 femmes de l'Hexagone, pour un sondage publié ce 13 juillet 2022 (1).

Un premier point ressort rapidement : la femme est souvent aux manettes sur la question de l'argent dans le couple. Ainsi, 70% des répondantes estiment qu'elles sont celles qui s'occupent le plus des aspects budgétaires et financiers au sein du foyer. Dans ce contexte, 75% des femmes interrogées avouent consulter leurs comptes bancaires au moins une fois par semaine. Elles sont même 33% à le faire une fois par jour.

Les Françaises parlent facilement d'argent

Rien d'étonnant donc à ce que 92% des Françaises confirment parler argent avec leur conjoint, quand 80% en parlent également avec leurs amis. Autre point noté par le sondage, la connaissance des Françaises interrogées concernant leurs revenus. 91% d'entre elles connaissent le montant de leurs revenus et 85% savent ce qu'elles possèdent en épargne.

« Si ces résultats peuvent laisser penser à un rapport plus décomplexé à l'argent et à une forme d'émancipation féminine sur ce sujet (le terme liberté est le premier mot associé par les sondées à l'argent), ils doivent toutefois être nuancés. La gestion budgétaire des femmes se borne au final surtout aux aspects liés au foyer », analysent les auteurs du sondage.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

À la question « que feriez-vous si vous receviez une grosse somme d'argent inattendue ? », 40% des répondantes feraient un placement sur un compte ou livret épargne, quand 36% utiliseraient cet argent pour le foyer (aménagement maison, vacances, voiture, loisirs...). À l'inverse, seulement 13% placeraient cet argent dans un plan épargne retraite ou une assurance vie, et 4% investiraient ou achèteraient des actions.

Quant aux produits d'épargne possédés, si 79% des personnes interrogées confirment avoir un livret d'épargne, elles ne sont que 15% à détenir un Plan Épargne Retraite (PER) et autant à posséder des actions. Pour ce qui est des crypto-actifs, la part de détentrices chute à 3%.

« Le niveau de connaissance à l'égard de ces différents produits financiers est d'ailleurs assez peu constitué (avec moins d'un tiers des femmes qui voient précisément de quoi il s'agit pour chacun des produits testés). A la lecture des résultats, on a donc le sentiment que le rapport des femmes s'inscrit encore dans un schéma assez traditionnel. Si elles ont acquis une forme d'émancipation dans la gestion des aspects budgétaires au quotidien, cette gestion se limite encore aux aspects relatifs au foyer et ne concerne que peu les investissements », analysent les auteurs de l'enquête.

(1) L'enquête a été menée auprès d'un échantillon national de 1001 femmes âgées de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 13 juin 2022.