Le taux de rémunération du Livret A va-t-il à nouveau être revu à la baisse ? Les rendements de l’assurance-vie vont-ils diminuer significativement, comme annoncé ? Plutôt que de vous proposer des pronostics, voici la liste des moments clés de l’année à venir au rayon placements et épargne.

Janvier 2015 : quel taux pour le Livret A ?

Mercredi 14 janvier, à 8h45, l’Insee doit publier l’indice des prix à la consommation (IPC), qui mesure le niveau de l’inflation en France. C’est sur la base de l’IPC, hors tabac, que pourra ensuite être révisé le taux de rémunération du Livret A (1). Si l’inflation reste à son niveau de novembre, la formule de calcul entraînerait le passage du taux du Livret A sous le cap symbolique de 1%. En théorie. Car la Banque de France peut choisir de déroger à la règle de calcul et c'est alors le gouvernement qui tranche.

En janvier 2014, Bercy et la Banque de France avaient publiquement affiché leur désaccord, l’institution monétaire souhaitant baisser le taux du Livret A et le gouvernement choisissant de le maintenir à 1,25%. En juillet, la Banque de France a proposé une baisse à 0,75% et Bercy a opté pour 1%. Un taux entré en vigueur au 1er août. Une fois les chiffres de l’inflation communiqués, mercredi 14 janvier, le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer et le ministre des Finances Michel Sapin feront connaître leur position, pour une éventuelle révision au 1er février 2015.

Dans tous les cas, ce passage, ou non, du taux du Livret A sous la barre des 1% donnera le « la » de l’année 2015 pour les autres produits d’épargne. A commencer par la rémunération des livrets bancaires fiscalisés. L’été dernier, l’évolution du taux du principal livret d’épargne des Français a eu un effet dominos sur les rendements des livrets de banque. Selon les dernières données disponibles de la Banque de France, la rémunération moyenne des livrets fiscalisés est tombée sous la barre des 1%, brut, en octobre 2014.

Lire notre article d’août 2014 : L'effet boule de neige de la baisse du Livret A sur les taux des livrets bancaires

1er trimestre : taux de l’assurance-vie

Traditionnellement lancée dès le mois de novembre, la saison des annonces de taux de rémunération de l’assurance-vie en euros a cette année attendu la mi-décembre pour voir un premier assureur avancer son rendement 2014. Les fonds en euros de Mutavie, filiale de la Macif ont accusé une baisse de 0,40 point, la rémunération du contrat Livret Vie étant ramenée à 2%. Depuis, seuls trois autres assureurs - AG2R La Mondiale, Aréas et la MIF - ont communiqué leurs taux 2014. Pourquoi un si long « round d’observation » ? Car les compagnies d’assurance observent les dernières évolutions des taux obligataires et même du CAC 40 avant de se dévoiler selon Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du cabinet Facts & Figures. Elles attendent peut-être aussi de connaître le taux du Livret A. Traditionnellement, la saison des annonces de taux s’achève à la fin février.

Dans tous les cas, la rémunération moyenne 2014 des fonds en euros devrait accuser une baisse significative, conformément à la recommandation de Christian Noyer, président du régulateur du secteur banque-assurance, l'ACPR. Les observateurs du marché de l’assurance-vie tablent sur un taux moyen entre 2,2% et 2,4% pour l’année 2014, contre 2,8% en 2013. Ces derniers estiment que les assureurs devraient mettre plus en avant qu’à l’accoutumée les bonus de rendement, qui permettent de bonifier le taux du fonds en euros en l’échange d’investissements sur les supports en unités de compte. Bernard Le Bras, président de Suravenir, la filiale assurances du Crédit Mutuel Arkéa, pense lui que cette année marquera un tournant dans la communication des rendements de l’assurance-vie : « on va beaucoup moins parler de taux que de niveaux de réserve », c’est-à-dire de la PPB, ou PPE, qui permet de lisser la rémunération au fil des ans.

De manière plus générale, les rendements de l'assurance-vie en euros baissent depuis plusieurs années, et cela devrait continuer en 2015. Cyril Blesson, de Pair conseil, a d’ores et déjà pronostiqué un taux moyen de 2,1%, brut de prélèvements sociaux, pour l'année à venir.

Lire l’interview de Cyrille Chartier-Kastler : pourquoi les assureurs tardent-ils à annoncer leurs taux 2014 ?

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Printemps : l’épargne salariale retouchée

2015, c’est aussi l’année de la réforme de l’épargne salariale actuellement en préparation dans le cadre de la loi Macron. Le rapport du comité chargé de fournir des pistes au gouvernement, le Copiesas, propose une modulation du forfait social - cotisation à la charge de l’employeur -, des incitations au développement de l’épargne salariale dans les TPE et PME, notamment en créant un « Livret E », etc. La majeure partie des mesures concernant l’épargne salariale sera intégrée au projet de loi Macron sous forme d’amendements, lors de la discussion au Parlement, programmée pour le début 2015. Pour une entrée en vigueur prévue au printemps.

Lire l’interview de Christophe Castaner, député rapporteur sur le sujet : « Impossible de bouleverser l’épargne salariale »

Nouveautés produits : l’euro-croissance

Contrairement à l’année 2014, avec la création du PEA-PME, des contrats vie-génération ou de l’assurance-vie euro-croissance, aucune grande nouveauté n’est programmée en 2015. En revanche, les lancements de supports euro-croissance ont été rares au cours de l’année écoulée. C'est dans le courant 2015 que la plupart des assureurs comptent se positionner sur ce nouveau marché.

Lire le récapitulatif des annonces prévues dans l’article Assurance-vie euro-croissance : ce que préparent banques et assurances

L’évolution des taux sur les marchés

Le fil rouge de l’année 2015 sera avant tout l’évolution des taux sur les marchés financiers et son impact sur les différents produits d'épargne. Des évolutions qui pourraient même pousser les pouvoirs publics à modifier les règles en vigueur pour le Plan épargne logement.

Actuellement, le PEL fait en effet office d’aubaine pour les épargnants avec un rendement de 2,50% brut, 2,11% après prélèvements sociaux, et qui affiche une collecte record : plus de 11 milliards d’euros sur les dix premiers mois de l’année 2014 selon la Banque de France. Un taux si élevé que le directeur général délégué de BNP Paribas, François Villeroy de Galhau, l’a présenté comme une « anomalie de marché ». Une anomalie qui pose problème aux banques : elles doivent rémunérer les PEL à 2,5% alors que les taux actuellement pratiqués sur les marchés sont bien plus bas.

Lire aussi : Le taux du PEL, une anomalie dans le paysage de l'épargne garantie

Les dates à retenir en 2015

14 janvier : annonce des chiffres de l’inflation de décembre

29 janvier : probable annonce de l’estimation de taux moyen de l’assurance-vie en euros en 2014 par la fédération des assureurs (FFSA)

1er février : potentielle révision du taux du Livret A

Printemps : probable entrée en vigueur de la réforme de l'épargne salariale

Mi-juillet : annonce de l’inflation de juin

1er août : potentielle révision du taux du Livret A

(1) Le taux du Livret A peut aussi être calculé sur la base de l’Euribor 3 mois et de l’Eonia mais toutes les évolutions récentes ont été réalisées sur la base de l’inflation.