Septembre et octobre sont traditionnellement des mois où la collecte du Livret A passe dans le rouge. Il pourrait toutefois en être différemment cette année. Voici pourquoi.

Un pic en janvier, un creux en septembre-octobre… Chaque année, la collecte nette du Livret A affiche à peu près le même profil. Logique : les flux vers le livret réglementé, support privilégié de l’épargne de précaution, oscillent au gré des rentrées et des sorties d’argent des Français, dont certaines sont récurrentes.

En fin d’année, ce sont ainsi les intérêts capitalisés, les primes et les étrennes qui viennent grossir les soldes des comptes. A l’inverse, en septembre, il faut, éventuellement, éponger les excès de l’été, mais aussi affronter les dépenses spécifiques de la rentrée. Résultat : l’encours total du Livret A a diminué de plus de 2 milliards d’euros en septembre-octobre 2018, de plus de 1,4 milliard sur la même période de 2017, et même de plus de 4 milliards en 2015… Les exceptions à la règle existent, mais elles sont très rares.

Collecte Livret A (en milliards d'euros)

Collecte Livret A N D J F M A M J J A S O N D 2017 J F M A M J J A S O 2018 0,00 1,00 2,00 3,00 0,00 -1,00 -2,00 © MoneyVox Livret A tspan1 tspan2 tspan3 tspan4

Source des données : communiqués mensuels de la Caisse des Dépôts sur les flux et les encours du Livret A et du LDD.

L'impact du PAS

La présente rentrée, toutefois, pourrait être différente de ce point de vue. Et ce pour une raison principalement : la mise en place, depuis le début de l’année, du prélèvement à la source (PAS) de l’impôt sur le revenu. Depuis le 1er janvier 2019 en effet, le paiement de ce dernier s’effectue au fil de l’eau, via un prélèvement mensuel sur le salaire des contribuables. Exit, donc, les anciens modes de perception, notamment le paiement à l’échéance ou par tiers.

Cela devrait, de fait, changer pas mal de choses. Jusqu’à l’année dernière, les contribuables qui avaient opté - ou non, le paiement par tiers étant le mode par défaut - pour ces modes de paiement devaient en effet régler le solde de leur impôt sur le revenu au plus tard à la mi-septembre. D’où la nécessité, pour beaucoup, de puiser sur leur Livret A afin d’amortir le choc. Ce cas de figure, désormais, va devenir très exceptionnel. Résultat : les chiffres du Livret A pourraient être meilleurs que d’habitude d'autant que le pouvoir d'achat moyen des ménages va augmenter de plus de 2% cette année, un plus haut depuis 12 ans selon le gouvernement. Et ce grâce aux mesures annoncées, fin 2018, par le président de la République » pour répondre à la crise des Gilets jaunes ».

Lire aussi : Impôt : tout ce qui vous attend à partir de septembre

Qu’en sera-t-il en revanche de la traditionnelle décollecte du mois d’octobre ? Là, l’effet « PAS » ne jouera pas : les propriétaires, notamment, vont continuer à devoir régler, au 15 octobre dernier délai (au 20 sur support numérique), le solde de leurs taxes foncières.